Un semoir sur le déchaumeur de la cuma

Le Dynadrive est un déchaumeur au mode d’action original. Mais on peut aussi en faire un semoir bon marché.

Deux rotors auto-animés travaillent le sol.

La cuma Bio 35 a investi dans un déchaumeur rotatif Bomford Dynadrive et l’a fait équiper pour en faire aussi un semoir. Le concessionnaire, Garage Aurillaud, a installé dessus un semoir mécanique Sulky neuf, acheté sans éléments semeurs. La semence descend par des tuyaux fixés à la sortie de la distribution. Ils traversent le capot et la semence tombe entre le second rotor et le rouleau. En orientant le capot, on modifie le point de chute des graines et donc la profondeur de semis. Cette «option» a coûté 6.000€. Plus cher qu’un petit centrifuge mais la capacité est supérieure (450l) et la répartition transversale est plus régulière.

Bomford Dynadrive semoir

Le grain descend par gravité.

Déchaumeur-semoir : deux limites

Cet appareil donne globalement satisfaction. A l’usage, deux limites sont toutefois apparues. Les tuyaux de descente des graines doivent être assez verticaux pour éviter une accumulation de semences, parfois remarquée. C’est pourquoi ce genre de semoir doit être installé suffisamment haut sur l’outil. Autre point: les orifices de sortie des graines peuvent se colmater par des projections de terre: il faut veiller à leur orientation et les surveiller.

Ce déchaumeur-semoir était en démonstration le 3 octobre, lors d’une après-midi consacrée à la destruction des couverts sans herbicide.

Entraid Vidéos

Semer les couverts végétaux avec un broyeur

Un tracteur John Deere 8R autonome au CES de Las Vegas

Zapping vidéo: nos plus belles images de 2021

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement