ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Age de départ, pension, durée de cotisation : le point sur la retraite des agriculteurs

Partager sur

Age de départ, pension, durée de cotisation : le point sur la retraite des agriculteurs

Les syndicats affichent des positions divergentes sur la question de la retraite agricole. (Crédit : Adobe stock)

Pour les exploitants, la question des retraites a déjà fait l’objet de rééquilibrages ces derniers mois. Compte-rendu et réactions des principaux syndicats agricoles.

Où en est la question de la retraite des agriculteurs ? Tout d’abord, le 1er novembre 2021, une loi a augmenté les pensions de retraite de 75 à 85 % du Smic net agricole (1 035 €) pour les anciens chefs d’exploitation ayant une carrière complète. Le 1er décembre 2022, les députés ont voté une autre loi pour calculer à partir de 2026, les retraites de base sur « les seules vingt-cinq meilleures années » de revenu. Et non plus sur toute la carrière. Face au recul de l’âge légal du départ à la retraite de 62 à 64 ans, et l’augmentation de la durée de cotisation de 42 à 43 annuités dès 2027 (au lieu de 2035), les réactions syndicales sont contrastées.

Retraite des agriculteurs : la Fnsea prend acte

« Nous prenons acte de cette annonce conforme aux promesses électorales du Président de la République. La Fnsea est responsable vis-à-vis des générations futures et donc soucieuse de garder des régimes de retraite viables et soutenables pour les jeunes générations » indique le syndicat.

Par contre l’organisation syndicale demande que l’instauration d’un minimum de retraite pour les carrières complètes de l’ordre de 1 200 euros par mois concerne les nouveaux retraités, « mais aussi toutes celles et ceux qui sont déjà à la retraite. Il est important que ce minimum concerne aussi tous les retraités agricoles à carrière complète. C’est capital pour tous les conjoints d’agriculteurs à carrière complète dont le minimum de retraite n’a pas dépassé 741 € malgré le vote de la loi Chassaigne 2 ».

Une réforme des retraites pénalisante pour la Conf’

La Confédération paysanne appelle les paysans à rejoindre la mobilisation intersyndicale du 19 janvier.

« Les paysannes, souvent avec des carrières incomplètes, ayant travaillé avec des sous-statuts voire sans être déclarées, seront doublement pénalisées ».

Le syndicat s’inquiète aussi de l’impact sur la transmission des exploitations : « Allonger la durée de cotisation et reporter l’âge légal de départ à la retraite ne favorisera pas la transmission de la moitié des fermes actuelles dans les 10 ans à venir … »

Retraite des agriculteurs : revenir à 60 ans et 37,5 ans de cotisation pour le Modef

Le Modef est offensif sur la question de la retraite des agriculteurs : « Les trois quarts des retraités non-salariés agricoles ont des retraites mensuelles en dessous du seuil de pauvreté comprises entre 500 et 880 euros par mois. Malgré les avancées des lois dites Chassaigne 1 et 2, l’Agriculture reste le secteur qui a le niveau de retraite le plus faible de toutes les catégories socio-professionnelles avec d’importantes disparités entre les femmes et les hommes ».

Le syndicat fait des propositions sur le financement des cotisations retraites : suppression du plafonnement de l’assiette des cotisations sociales, cotisation de solidarité pour les associés non exploitants des sociétés agricoles, cotisation sociale à l’hectare pour les terrains retirés de l’agriculture ou artificialisés destinés à l’énergie, …

Côté prestations, le MODEF demande, la suppression de la CSG et du CRDS sur les faibles retraites agricoles, le passage du taux de la pension de réversion de 54 à 74 %, une retraite à 60 ans avec une durée de cotisations à 37,5 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

La Coordination contre l’inégibilité des retraités aux primes PAC

La Coordination n’a pas officiellement réagi sur le projet de réforme. Mais elle a fait savoir dans un communiqué récent son désaccord sur la mesure écartant les non-salariés agricoles de plus de 67 ans qui font valoir leurs droits à la retraite, du bénéfice des aides PAC.

Pour plus d’information retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :