[Coronavirus] Puis-je cumuler chômage partiel et travail agricole?

C'est une question de l'un de nos lecteurs, commercial dans le secteur agricole, qui souhaite cumuler chômage partiel et travail en tant que chauffeur agricole. Il peut le faire. Voici pourquoi et comment.

Les activités agricoles ne sont pas concernées par le confinement, mais les salariés agricoles doivent justifier leurs déplacements.

Le gouvernement indique que « des salariés employés par des entreprises en baisse d’activité sont également susceptibles de répondre aux besoins intenses en recrutement de la filière » agricole.

Les dispositions prises suite à la Loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid19  « prévoiront un dispositif simple et exceptionnel, permettant aux salariés qui subissent une mesure d’activité partielle de conclure un contrat de travail avec une entreprise du secteur » agricole, indique le gouvernement.

Accord de l’employeur initial

Le salarié pourra cumuler son indemnité d’activité partielle avec le salaire de son contrat de travail dans la filière agroalimentaire, sous réserve que son employeur initial lui donne son accord pour respecter un délai de prévenance de 7 jours avant la reprise du travail.

L’employeur de la filière  agricole ou agroalimentaire qui embauche le salarié en activité partielle devra libérer le salarié de ses obligations sous réserve du même délai de 7 jours.

Enfin, les bénéficiaires du fond de solidarité pour les très petites entreprises, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales, pourront cumuler le versement par le fonds (1 500 euros début avril sur demande auprès du site des impôts) avec des contrats courts dans les entreprises agricoles et agroalimentaires.

Plateforme sans inscription

Pour faciliter les recrutements, le ministère du Travail met en place, avec Pôle emploi, une plateforme dédiée aux secteurs qui ont, dans cette période, des besoins particuliers en recrutement. L’accès à cette plateforme sera simplifié pour les candidats comme pour les entreprises et permettra d’accéder en temps réel aux besoins en recrutement dans toute la France.

Les candidats pourront consulter les offres sans créer de compte et accéder directement aux coordonnées des recruteurs.

Cette plateforme vient compléter et renforcer des initiatives déjà prises par les professionnels, notamment l’initiative « des bras pour ton assiette » portée par l’Anefa et le Pôle Emploi.

A lire également: « Travailleurs aux champs: environ 40000 inscrits sur la plateforme nationale »

Lire également Le Dossier spécial Coronavirus d’Entraid

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement