Des astuces pour l’agricole au salon Intermat

Partager sur

Des astuces pour l’agricole au salon Intermat

Les tracteurs agricoles savent aussi transporter de la terre.

Focus sur des équipements vus au salon Intermat mais qui peuvent intéresser le monde agricole en matière de confort, efficacité, sécurité et conditions de travail.

Intermat, le salon de la construction, a permis de découvrir quelques solutions techniques pouvant intéresser le monde agricole. Première surprise : un stand Claas avec un tracteur Arion 660. Le constructeur visait ici les activités de transport de terre ou de cailloux, fréquentes dans le BTP. Les acheteurs privilégient alors la transmission CMatic, à variation continue, et l’option freinage automatique des remorques avec maintien en ligne.

Des ateliers mobiles

Sur les chantiers, les matériels se trouvent loin des ateliers. D’où le besoin de camionnettes de dépannage, comme l’ont d’ailleurs mis en œuvre certaines cuma. Le distributeur de pièces et fournitures Kramp propose pour cela des équipements spécifiques. Mobitec, spécialiste de la transformation de véhicules, a aussi une offre de camionnette aménagée.

camion atelier Kramp à Intermat

Le camion Kramp…

camion atelier Mobitec à Intermat

…et celui de Mobitec.

Le synthétique mieux de l’acier ?

Etonnantes, ces chaînes de levage ou d’arrimage en matériau synthétique. Selon le fabricant Green Pin, cette chaîne Tycan pèse huit fois moins lourd que la même en acier, tout en étant moins agressive sur la marchandise. Chaque maille est vrillée pour une meilleure répartition des forces. Capacité maxi : 20,6 t en arrimage et 10,3 t en levage.

chaîne Greeb Pin à Intermat

Les mailles sont vrillées pour plus de résistance.

Des cales presque inusables

Dans l’atelier, les cales en bois finissent toujours par de dégrader. C’est pourquoi STABline a développé des plaques et bastaings de calage en synthétique, imputrescibles et résistantes aux agressions chimiques. Une rugosité de surface évite les glissements, et on peut les empiler. Ces blocs disposent par ailleurs d’une poignée pour les manipuler facilement.

cales Stabline à Intermat

Empilables et anti-dérapantes.

Un exosquelette à trois fonctions

Kavik lance la distribution de l’exosquelette Uplift-Mawashi. Cet équipement de type passif s’adresse de base aux mouvements du dos. On peut lui adjoindre une extension pour les bras et une pour les jambes. L’utilisateur règle le moment à partir duquel il a besoin d’une assistance dans les mouvements répétitifs. On parle beaucoup en ce moment en élevage laitier et en viticulture.

exosquelette Uplift Mawashi

Trois zones d’assistance : dos, bras et jambes.

Manutention ultra-compacte

Pour déplacer des charges lourdes dans les espaces étroits ou escarpés, on pense immédiatement aux mini-chargeurs. Mais il existe une autre solution : le chariot électrique Cross Country de Track-O, présenté par Kavik. Cette plateforme électrique sur chenilles porte 1039 kg sur le plat, 725 kg dans les pentes à 40°, et 420 kg dans les escaliers. Dimensions : 184 X 77 cm.

chariot électrique Cross Country de Track-O à Intermat

Il se place sous la charge à déplacer.

Un nouvel enfonce-pieux à la gamme

Enfin, signalons l’arrivée d’un nouvel enfonce-pieux à percussion chez Rabaud, le Vibrescopic 18-40. Il convient aux chargeurs et aux mini-pelles d’un poids de 1,8 à 4 t. Le marteau, monté sur amortisseurs, vibre à 1700 coups/min et inflige un appui de 500 kg sur la tête du piquet. En option : inclinaison hydraulique, pointerolle de pré perçage, et martyr pour piquets spécifiques.

enfonce pieux Rabaud à Intermat

Pour les chargeurs et les mini-pelles.

Pour plus d’information, retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :