Comment optimiser ses prélèvements avec la DEP?

La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un dispositif fiscal. Il remplace les précédents dispositifs DPI (déduction pour investissements) et DPA (déduction pour aléas). Plus souple que la DPA, la DEP réduit la fraction imposable du bénéfice agricole, ce qui permet de faire face à la volatilité des revenus.

Les coûts engagés pour l’acquisition ou la production de stocks tels que les fourrages, peuvent être comptabilisés dans l’épargne de précaution de l’exploitant bénéficiaire d’une DEP. Cette dernière forme d’épargne est la nouveauté intéressante de ce dispositif.

Cogedis fait le point sur le dispositif fiscal de déduction pour épargne de précaution (DEP).

Quelles conditions pour bénéficier d’une déduction pour épargne de précaution?

Afin de bénéficier de la DEP, l’épargne de précaution de l’exploitant doit représenter au moins 50% du montant déduit. Plusieurs formes sont possibles:

  • des sommes placées sur un compte bancaire,
  • de coûts engagés pour l’acquisition ou la production de stocks: fourrages, produits ou animaux avec un cycle de rotation supérieur à un an.

Cette dernière forme d’épargne est la nouveauté intéressante de ce dispositif. En effet, dès lors que le calcul de ces coûts est réalisé, l’exploitant peut aisément et sans effort supplémentaire bénéficier des avantages de la DEP.

Quels plafonds?

Un plafond annuel et un plafond cumulé limitent les sommes déduites. Il est donc possible de bénéficier d’une déduction proportionnelle au bénéfice agricole limitée aux plafonds suivants:

Utiliser la déduction pour épargne de précaution, à quelles conditions?

La DEP doit être utilisée dans les dix années qui suivent pour effectuer des dépenses liées à l’activité professionnelle: achat de matières premières par exemple.

Quels avantages pour les éleveurs et agriculteurs?

La DEP est intéressante pour les éleveurs, car les coûts engagés pour l’acquisition ou la production de stocks (fourrages, produits ou animaux avec un cycle de rotation supérieur à un an) sont assimilés à de l’épargne. La DEP permet également de lisser les revenus: en cas de difficulté, l’exploitant a la possibilité de réintégrer tout ou partie de la DEP. A l’inverse, dans les bonnes années, il déduit la fraction de son bénéfice imposable.

À lire aussi à propos de la fiscalité agricole:

Entraid Vidéos

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement