Quelle dynamique ovine en 2018 ?

Elevages
L’IDELE vient de publier son dossier sur l’année économique ovine 2017 et ses perspectives pour 2018.

Les signaux du marché sont au vert selon les économistes de l’Institut de l’Elevage qui livrent leurs projections pour la filière ovine en 2018.

09/05/2018 - 12:00

Le Groupe Economie du Bétail de l’Institut de l’Elevage vient de publier un dossier consacré à l’année économique ovine 2017 et aux perspectives 2018. Aperçus.

Partagez cet article: Quelle dynamique ovine en 2018 ?

La consommation de viande de mouton s’érode toujours (-1%), de même que la production française, – 1,1% (tonne équivalent carcasse). Ce qui traduit une décapitalisation du cheptel. L’année 2017 ne rompt pas de ce point de vue avec une tendance qui remonte à plusieurs années. Ces chiffres sont tirés du document « L’année économique ovine 2017, Perspectives 2018 » qui vient d’être publié par l’Institut de l’Elevage. Dans ce dossier, on apprend aussi que les revenus dégagés par les éleveurs en 2017 ont plutôt bien résisté dans l’ensemble.

Signaux au vert

Pour ce qui concerne 2018, les économistes considèrent que les signaux du marché sont au vert. Ce pronostic est encourageant pour tous les acteurs de la filière malgré l’annonce de la fin des compléments de primes « contractualisation » et « nouveaux producteurs » en 2018. Des infos susceptibles de refroidir les candidats à l’installation ovine, alors l’enjeu démographique est crucial pour cette filière.      

Publicité
Simple Share Buttons