Engie et Arvalis signent un partenariat pour booster les CIVE

Arvalis et Engie s’intéressent au potentiel des CIVE et signent un partenariat pour développer les connaissances de ces cultures intermédiaires.

Dans le cadre du salon du gaz renouvelable Expobiogaz (Lille, les 12 et 13 juin), Engie et Arvalis ont annoncé la signature d’un partenariat. Il marque leur intérêt pour les cultures intermédiaires à vocation énergétique (@S.Marsac – Arvalis).

Le partenariat construit par Arvalis et Engie vise à promouvoir le développement de la filière biométhane en approfondissant les connaissances à propos de la production de biomasse, et en favorisant leur diffusion.

Un potentiel certain

Selon une étude de l’Ademe, à l’horizon 2050, le potentiel de production de biométhane issu des CIVE (culture intermédiaire à vocation énergétique) représenterait «environ 50 TWh/an», soit 40% du potentiel total de production de biométhane à partir de ressources agricoles, «sans que ces cultures entrent en compétition avec les cultures alimentaires», rappellent les co-signataires dans un communiqué.

«Engie considère que les CIVE sont un levier important pour améliorer la compétitivité du biométhane dans la durée. Elles apportent par ailleurs des services écologiques et agronomique», explique Frédéric Terrisse. Le directeur adjoint d’Engie biogaz appuie son propos sur des résultats du projet Opticive déjà dévoilés par l’institut technique.

Entraid Vidéos

[Coup de coeur] Métha Bel Air, une pionnière du biogaz

[Méthanisation] Les cuma à fond dans leur rôle

Méthanisation: l’expérience éclairée de la SAS Métha-Ferchaud

Chaud, le méthaniseur !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement