Le travail a été fait dans les cuma et leur réseau

La fédération départementale aura réussi à réunir les représentants de ses cuma adhérentes. Initialement prévue plus tôt dans le mois, son assemblée générale 2020 a eu lieu le 26 juin.

La fdcuma 56 a organisé son assemblée générale le 26 juin 2020 et atteint son objectif de présenter en quoi et comment les groupes et les cuma peuvent être des facteurs favorables à l’autonomie protéique des élevages qui y adhèrent.

Le public était tout de même assez nombreux à Questembert, où le bâtiment que se partagent la cuma la Printanière et la cuma de la Gare s’est transformé en salle de conférences, le temps d’une matinée. Dans le Morbihan, le réseau des cuma, c’est environ 140 groupes, auxquels adhèrent 3 600 entreprises agricoles. Entre budgets, votes et projets, tels que celui de la création d’une structure pour encadrer des appels d’offres et de mise en location de matériels pour les cuma, les acteurs agricoles ont parlé d’actualités. Ce printemps, le virus qui a grippé l’économie nationale n’aura pas eu raison de leur activité qui reposent notamment sur une soixantaine de salariés permanents . «Pendant le confinement, nous avons été là!» assène, Germain Hallier, leur représentant élu au sein de la fédération.

Une prime méritée

A partir de l’exemple de son cas personnel, le salarié de cuma argumente: Avec une conjointe active du domaine médical, «nos enfants ont été en totale autonomie… Il existe une possibilité de prime pour récompenser les salariés qui ont travaillé au moment de l’épidémie(1). Cette prime, nous la méritons.» Le président de la fédération départementale regarde aussi l’exemple évident de sa cuma pour appuyer l’intervention: «je vois notre chauffeur, qui a mangé dans le tracteur tous les midis pendant des semaines.» En précisant que «chacun fera bien comme il veut dans sa cuma», il invite un maximum de responsables à activer cette possibilité de reconnaître l’implication de leurs équipes qui sont arrivée à un résultat: En dépit des conditions, «le travail a été fait.»

Comme aux champs, en salle le travail a été fait et une fois les obligations associatives satisfaites, les cumistes ont poursuivi scrupuleusement l’ordre du jour. Placée sous le signe de l’autonomie protéique, qui se cultive encore mieux en cuma, la réunion annuelle de la Fdcuma 56 bénéficiait de l’apport de la sociologue Véronique Lucas et de deux cuma pour alimenter le débat technique et prospectif.

(1) Article à retrouver dans le dossier Coronavirus dédié au secteur agricole.

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement