En Deux-Sèvres, les matériels «tendance»

Alors que le rythme des investissements cuma en Deux-Sèvres a sensiblement baissé en 2016, certaines activités ont le vent en poupe. Quelques échos de l’AG de la fdcuma du 8 décembre dernier, à Largeasse.

Le parc matériel des cuma deux-sévriennes se structure avec une montée en puissance des groupes tracteurs.

Les statistiques relatives aux matériels, achetés par les cuma deux-sèvriennes en 2017, ne sont pas encore tombées. Par contre, le constat pour 2016 est connu. En tout, on comptabilise 9, 7millions d’euros investis. C’est un tassement sensible par rapport aux années précédentes. Mais cela correspond tout de même à plus de 300matériels achetés, représentant toutes les gammes.

17 tracteurs!

Parmi les activités qui tirent leur épingle du jeu en cuma, citons la traction. En 2016, pas moins de 17tracteurs ont été achetés par les cuma des Deux-Sèvres. Dix nouveaux groupes se sont créés autour d’un tracteur de forte puissance ou lié aux activités taillage des haies avec l’achat d’un tracteur dédié.
Autre phénomène qui se confirme: l’achat de matériels de désherbage mécanique, telles que herses étrilles, bineuses, houes rotatives… utilisées même en agriculture conventionnelle. Douze matériels de ce type ont été achetés. En tout, on compte plus de 150matériels de cette famille dans les cuma de ce département.
Le besoin de précision dans le travail encourage aussi les groupes à se doter de matériels sophistiqués pour la fertilisation et le semis. Parmi les 14nouveaux distributeurs d’engrais arrivés en 2016 dans les cuma, on note la présence d’appareils avec des systèmes de pesée en continu, de gestion automatique des sections, de modulation de dose avec GPS.
En parallèle, l’intérêt se porte sur des matériels adaptés aux techniques sans labour tels que les déchaumeurs à disques «rapides».
Enfin, le besoin de gagner du temps dans les chantiers amène les cuma à privilégier des équipements de grands formats avec, par exemple, l’arrivée de groupes de fauches , de faneuses et d’andaineurs grande largeur (20 en 2016) ou des plateaux et des bennes monocoques de grande capacité.

A lire aussi sur le sujet:

Les perspectives d’investissement des cuma en 2018

Investissements : quel point d’équilibre ?

 

 

 

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement