Le grain concentre l’énergie du maïs et il se conserve humide

Avec une valeur UF supérieure à 1,2 le maïs grain humide est un concentré fermier de premier choix en élevage bovin. Pour cette valorisation, le grain se récolte à 35% d’humidité. Il est broyé à la ferme et stocké en milieu anaérobie.

Le maïs grain humide est très utilisé pour l’alimentation des porcs. Il est un ingrédient pratique pour ajuster le niveau énergétique de la ration de vaches laitières.

Le maïs grain humide (MGH) est un concentré fermier de premier choix. Sa matière sèche est riche en en amidon (75%), rapidement dégradable. Outre sa richesse en énergie, le MGH est peu encombrant. Ainsi, et s’ils privilégient le maïs ensilé en plante entière, les éleveurs de bovins trouvent aussi des opportunités dans la récolte des grains. Conservés par voie humide, ces derniers ont une composition chimique très proche de celle du maïs grain sec. Néanmoins, «le MGH se distingue nettement de la voie sèche sur le plan de la vitesse de dégradation de l’amidon dans le rumen.»

Maïs grain humide et vitesse de dégradation de l’amidon

En effet, l’ensilage rend l’amidon et les protéines des grains plus facilement disponibles dans le rumen. À l’inverse, le séchage des grains provoque un phénomène de coagulation. Il rend les protéines et l’amidon moins dégradables dans le rumen. Ainsi, «la vitesse de dégradation de l’amidon et des protéines du MGH est plus proche d’un blé que d’un maïs grain sec», expliquent Hugues Chauveau et Michel Moquet (Arvalis).

Dynamique de la dégradation dans le rumen des amidons.

Sur la disponibilité de l’amidon, le MGH est plus proche du blé que du maïs grain sec (©BDD Arvalis et Inra 2018).

Génétique, stade de récolte et durée de conservation

«D’autres facteurs ont un impact sur le niveau de dégradabilité de son amidon.» Les ingénieurs Arvalis pointent la durée de conservation en silo. Plus elle est longue, plus l’amidon sera disponible dès le rumen. Il en va de même avec la précocité du stade de récolte. «La variété a aussi un impact. Les maïs à grains dentés présentent généralement une meilleure dégradabilité que les génétiques cornées à cornées-dentées.»

L'énegrie dans le maïs et ses composantes

L’ensilage d’épis de maïs est un compromis entre l’ensilage plante entière et le grain humide en termes de rendement et de valeur nutritionnelle (©Arvalis-Institut du végétal).

Le maïs grain conservé humide propose des valeurs énergétiques de 1,23 UFL ou 1,26 UFV/kg de MS. De fait, il densifie en énergie les rations des bovins à hauts niveaux de production. Le MGH complète aussi idéalement des fourrages moins énergétiques (ensilage d’herbe, foin…). «Pour l’alimentation des bovins, l’objectif est en effet d’apporter une quantité suffisante d’amidon dégradable pour satisfaire l’équilibre nutritionnel du rumen et prévenir les risques d’acidose», rappellent les experts. Ce bon équilibre préservera aussi la quantité d’amidon digestible dans l’intestin.

Engraissement de bovins avec du maïs

Le grain de maïs peut constituer la base d’un régime d’engraissement (©Arvalis-Institut du végétal).

À lire aussi :

Maïs épi, une culture et un chantier à part entière.

Maïs épi, un fourrage à récolter en cuma.

Des fourrages protéinés.

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement