Un projecteur s’est allumé sur la filière bois énergie

Dans le bocage, l’arbre est au cœur d’un cercle vertueux qui engage tous ses maillons vers le développement du territoire et son agriculture. Une visite officielle en juin a mis en lumière un exemple, au pays de la Roche aux fées.

Le groupe est une solution pour mutualiser les moyens. Les agriculteurs s’y donnent l’opportunité de prendre part à cette dynamique territoriale.( @cuma la Fourragère)

Valorisons, plantons, entretenons, la filière bois énergie s’appuie sur ce triptyque, un cercle vertueux. Lundi 29 juin, un représentant du Conseil régional se rend sur un territoire en Ille-et-Vilaine où la mécanique est lancée. Roche Aux Fées Communauté (Rafco) est adhérent au Collectif Bois Bocage 35 (CBB 35) et à l’association Aile et avec la venue d’Olivier Allain, vice-président en charge de l’agriculture et l’agroalimentaire dans la région, a permis de souligner l’importance de chaque maillon du bocage qui voit «se renforcer les dynamiques collectives vers l’agro-écologie» et concourt «à accroître la compétitivité, l’autonomie et la diversification des systèmes agricoles dans une logique de circuits-courts.» La rencontre a été organisée à Martigné-Ferchaud, avec trois échelons représentatifs de forces mobilisées pour cette réussite.

Une logique de circuit-court

L’engagement de la collectivité territoriale depuis 2015 dans la dynamique Territoire à Énergie Positive(1) se traduit par une attention particulière à co-construire les projets avec les acteurs du monde rural, et notamment les groupes d’agriculteurs locaux. Ainsi le gaec des Plaisirs Érablaisiens a été la première étape du circuit pour parler de la création de haies et de leur valorisation. Ici, la chaudière automatique a été installée en 2005 (avec une aide du Plan bois énergie Bretagne) pour chauffer deux maisons. L’élevage utilise une autre partie des plaquettes de bois sèches en litière, en substitution de la paille, pour les porcs et vaches allaitantes. Le surplus est commercialisé en partenariat avec CBB35 pour alimenter en circuit de proximité des chaufferies de Rafco.

Dans une forêt d’initiatives

Groupe d’agriculteurs par excellence, la cuma la Fourragère constituait le second chapitre du menu, avec la mutualisation de moyens humains et matériels pour accéder à des équipements performants d’entretien et de valorisation des arbres. La coopérative porte un projet d’investissement pour une plateforme de stockage de plaquettes de bois (énergie et de paillage) et bois d’œuvre dans le cadre d’une inter-cuma et d’un partenariat avec CBB35.

Visite officielle dans une ferme chauffée au bois plaquette

Un coup de projecteur a été mis par Olivier Allain, vice-président – chargé de l’agriculture et l’agroalimentaire au Conseil régional de Bretagne, sur l’importance de chaque maillon de la filière bois bocage.

L’étape finale de la visite avait lieu dans un bâtiment de Rafco elle-même. Inutilisé depuis plusieurs années et représentant une charge pour la collectivité, ce local a ainsi trouvé une seconde vie depuis qu’une chaufferie pour un réseau de chaleur au bois y a été installée. Avec une délégation de service public à la société Sogex qui exploite également trois autres réseaux de chaleur au bois du territoire (Coesmes, Retiers et Janzé), c’est un exemple unique de montage mutualisé en Bretagne qui a été présenté au cortège qui aura atteint l’objectif: mettre en évidence la cohérence des nombreuses initiatives autour du bocage:

  • Le programme de plantation d’arbres Breizh Bocage agit en faveur de la qualité de l’eau pour limiter les pollutions diffuses,
  • L’accompagnement proposé au travers des Mesures agri-environnementales et climatiques encourage l’entretien et l’exploitation des arbres. Ainsi il favorise la performance environnementale et économique des exploitations.
  • Le déploiement à court terme du Label Haie pour une harmonisation et une généralisation des outils de gestion durable de la ressource bois.
  • En Bretagne, de nombreux collectifs agricoles fédérés par Coat Nerzh Breizh sont mobilisés pour valoriser le bocage,
  • Le Plan bois énergie Bretagne, animé notamment par Aile sur la partie agricole et le développement des chaufferies bois.

Entraid Vidéos

La haie fournit des planches et de l’amendement

La corvée de bois n’a plus rien d’une corvée

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement