ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

VGP: obligatoire pour les engins de levage

Partager sur

VGP: obligatoire pour les engins de levage

La Vérification Générale Périodique est une obligation pour les matériels de levage et de manutention.

La vérification des engins de levage est une obligation règlementaire. Dans le Puy de Dôme, la société Serv’Agri Arverne assure les contrôles attestant de la conformité des matériels.

La VGP est tous les ans pour les machines levant des matières en vrac. En revanche, si l’engin de levage manipule des marchandises conditionnées (palettes, big bag, etc), la VGP est obligatoire tous les 6 mois.

La cuma d’Ensilage du Canton de Menat organise régulièrement une journée VGP. «Nous rassemblons les tracteurs équipés de chargeurs et les télescopiques» indique Jean-Louis Sauvestre président de la cuma. «C’est une obligation d’autant plus que les agriculteurs de la cuma adhèrent au service de remplacement. Un accident arrive vite et on risque gros. »

En cas d’absence de VGP, l’employeur risque des pénalités financières sous forme d’amendes. Si un accident survient avec un salarié, l’assurance est en droit de ne pas couvrir le propriétaire du matériel. .

Bien préparer le contrôle

Lors du contrôle, il faut être en capacité de fournir les documents suivants pour chaque matériel: le manuel d’utilisation, le certificat de conformité, les précédents compte rendus de VGP ainsi que le carnet de maintenance.

La VGP c’est aussi un moyen de prévenir certaines pannes. «Tous ce qui va ou non est sur le compte rendu remis par le technicien.» Certaines réparations sont obligatoires pour assurer la conformité du matériel. Le contrôle d’un matériel dure généralement 45 minutes. Pour organiser des VGP dans votre secteur, contactez la fdcuma.

A lire également:

VGP: tout ce qu’il faut savoir.

Booster la sécurité sur un télescopique.

Louez un télescopique avec Camacuma.