Adieu carnet et crayon: le matériel de la cuma facturé automatiquement

La Fncuma vient de signer un partenariat avec Karnott. Objectif: développer des services en mobilité avec des objets connectés afin de faciliter le travail des chantiers en cuma.

Il tient par des aimants et se débrouille tout seul.

L’accord de partenariat signé entre la Fncuma et la société Karnott doit permettre, à terme, de renseigner directement les volumes de travail des matériels dans la comptabilité des cuma. Le boîtier Karnott se fixe sur les outils par des aimants, sans aucun branchement. Sa batterie lui donne une autonomie de plusieurs mois. Il géolocalise l’outil (donc on sait quel adhérent est concerné) et détecte son activité: repos, transport, travail, etc. Il compte en temps de travail, la surface étant calculée ensuite selon la largeur de l’outil. Le boîtier stocke les données et, grâce à sa carte SIM, il les envoie à l’adresse du propriétaire dès qu’une connexion est disponible.

En direct

La Fncuma va développer un pont entre Karnott et l’environnement myCuma, en particulier l’application de réservation de matériels myCuma Planning et travaux, et myCuma Compta. Pour les particuliers, le boîtier Karnott est vendu 195  à 235  € selon le modèle, et demande un abonnement de 6€/mois. A découvrir en détails les 30 et 31 août au Salon aux Champs.

Entraid Vidéos

Que nous réserve Amazone pour Agritechnica?

Zworld: tout pour la récolte en décomposé

Une faucheuse andaineuse homologuée route

SAMI 4.0, le robot québécois qui cueille les brocolis

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement