[anti-crise] Louer son matériel : possible et rentable

Gestion économique
semoir-maïs-plateforme-location-materiel-agricole

…pour 5 jours/an, du petit tracteur au semoir en combiné. Photo F.Maligne

17/11/2016 - 10:00

Des matériels qui "dorment" au hangar, ce n’est jamais bon. Si investir à plusieurs s’avère difficile, reste la possibilité de rentabiliser son matériel en le mettant à disposition d’autres exploitations.

Partagez cet article: [anti-crise] Louer son matériel : possible et rentable

Avant tout, du matériel qui reste trop longtemps au hangar sur une exploitation, cela mérite réflexion : ne vaudrait-il pas mieux envisager un investissement en cuma pour une réduction durable des charges de mécanisation?

Voir notre dossier de mars 2016  La toile au secours des charges de mécanisation

Parfois, l’investissement en commun peut s’avérer compliqué : manque d’intérêt ailleurs dans la circonscription territoriale, désaccord sur les besoins… Il reste possible de profiter soit des décalages d’opérations culturales, rendus possibles par des variations pédoclimatiques locales, soit des pics d’activité d’autres secteurs professionnels, par exemple dans les travaux forestiers ou publics (pour les tracteurs ou les télescopiques).

Des plateformes de mise à disposition de matériels sur internet, du type VotreMachine.com (qui a établi un partenariat avec la Fédération des cuma Landes-Béarn-Pays Basque) ou bien WeFarmUp.com, peuvent aider à alléger les annuités, sans constituer pour autant un élément du plan de financement.

Fourchettes de rémunération

Si la demande est là, la plateforme WeFarmUp fait valoir des rémunérations indicatives, côté propriétaire, via son outil de simulation :

Type de matérielRevenu du propriétaire pour 5 jours de location/an
Tracteur < 100cv320-640€
Tracteur compris entre 170 et 250cv840-1680€
Semoir monograine600-1200€
Remorque à grains650-1000€
Epandeur à fumier1240-1800€
Semoir en combiné1250-3000€

De leur côté, les propriétaires de matériels sur le site VotreMachine.com, sont satisfaits, même s’ils reconnaissent que ces usages restent très ponctuels :

François Lesparre, à Pujo-le-Plan, dans les Landes: «Cette saison, nous avions une remorque que nous avons loué pendant 2 mois. Nous en avons tiré 2000€ de revenus. Pendant cette période, nous avons finalement eu besoin de ce matériel. Nous en avons donc loué une pendant 5 jours, ce qui nous a coûté 300€.» Gain: 1700€.

Autre configuration pour Vincent Cazalis: «J’ai mis en location récemment une remorque pour remuer du compost, et un télescopique sur 3 jours.» La remorque lui a rapporté environ 140€ la journée et le télescopique 300€ pour 3 jours.

Pour lui, «ce sont des mises à disposition réellement ponctuelles. Les agriculteurs qui ont du matériel réellement disponible, c’est quand même souvent du suréquipement, donc à réfléchir!», avertit-il, même s’il reconnaît que «cela devient parfois compliqué de quantifier le bon investissement, de bien dimensionner les outils, sur les exploitations et dans les cuma

Publicité
Simple Share Buttons