Avec mon banquier ? Banco !

L’Afocg du Jura proposera en Octobre, une formation singulière intitulée « Être à l’aise face à son banquier » dans l’objectif d’optimiser les relations avec sa banque

L’AFOCG Jura organise une journée de formation pour « être à l'aise » avec son banquier et prendre connaissance des mécanismes bancaires à l’œuvre en matière de financement d’exploitation.

Au sein d’un réseau national « Inter-Afocg », les Associations de FOrmation Collective en Gestion (AFOCG) organisent et dispensent régulièrement à leur adhérents (agriculteur, cuma, entrepreneur) des formations financées par Vivea sur la gestion, la comptabilité et divers thèmes de stratégie d’entreprise. Cette fois, l’association départementale du Jura met sur pied une formation innovante consacrée aux relations avec son banquier. Le fonctionnement d’une exploitation impose en effet une bonne anticipation de ses besoins financiers. Or l’exploitant peut espérer gagner en fluidité dans les relations avec sa banque, dès l’instant où il cerne un peu mieux son mode opératoire. La formation prévue sur ce thème se déroulera sur une journée autour du témoignage d’un banquier « conseiller de clientèle agricole » salarié d’une banque d’un autre département. Régis Bourgeois, producteur de Lait à Comté à Cuvier, membre de cuma dans le Haut-Jura (voir l’article Entraid’ consacré à la cuma de Cuvier) et adhérent à l’Afocg, explique ses attentes vis-à-vis de cette formation.

Comment se passent les échanges avec votre banquier ?

Depuis quelques années, on voit de moins en moins les personnes ! On bénéficie des aspects positifs de la dématérialisation : beaucoup de choses peuvent se faire par Internet ou sur la banque en ligne, de façon immédiate. Lorsque je vois mon conseiller, souvent à ma demande et lorsque j’ai des projets d’investissements, je cherche à ce qu’il soit réactif et qu’il comprenne rapidement mon exploitation, mes objectifs. Je souhaite qu’il ait rapidement la bonne approche, à la fois concernant la ferme ou ma gestion personnelle pour la partie privée !

Qu’attendez-vous de cette formation ?

Le banquier, on ne peut rien lui cacher alors que lui reste un mystère pour nous, c’est cocasse non ? En discutant avec le formateur qui est un banquier en activité hors de mon secteur, j’espère pourvoir comprendre son métier : comment il travaille ? quels sont ses objectifs techniques ? de vente de services, ou ses indicateurs de performances ? Je pense que parfois « on fantasme un peu » sur le métier de banquier ! Dans les faits, on peine à imaginer comment est organisée la semaine-type d’un conseiller bancaire ! En comprenant mieux son travail au quotidien, je serais plus vigilant ou plus précis dans mes demandes lors des prochains échanges routiniers avec ma banque ou lors des prochains projets de financement.
J’aimerais notamment reposer les bases autour des emprunts : entre les prêts relais, les prêts constructeurs (type Agilor), les emprunts LMT, … je suis parfois un peu perdu entre « théorie et pratique » ! Qu’est-ce que je suis en mesure de négocier, sur le fond (un taux, des frais de dossier) ou sur la forme (échéanciers, garanties…) ? Tout n’est pas clair non plus concernant les assurances de prêts. J’y pense souvent un peu tardivement et peut-être que j’évalue mal les alternatives envisageables… c’est un point à creuser !

Quel lien entre cette formation et les compétences développées à l’Afocg ?

Maintenant je sais saisir moi-même ma compta. Je participe à 3 jours de formation par hiver à l’Afocg autour de la gestion de l’exploitation. Mais l’analyse de mon compte de résultat et de mon bilan se fait autour de mes objectifs « à moi » : production de lait, rémunération, choix de mécanisation … J’aimerais comprendre aussi ce que recherche le banquier quand il analyse mon bilan et mon compte de résultat, être éclairé sur ce sujet.

A lire aussi :

Quelle banque propose le meilleur taux d’intérêt ? 

 

Entraid Vidéos

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement