Des betteraves au menu

En région
betterave fourragère dans les rations, Vienne

Quelques éleveurs du nord de la Vienne ont fait le choix de réintégrer la betterave fourragère dans leurs rations et se sont équipés en cuma pour sa récolte.

12/02/2019 - 10:28

Les adhérents de la Cuma de Thuré dans la Vienne s’initient à la culture des betteraves fourragères. Ils ont mis en commun du matériel et procédé à un premier retour d’expérience le 30 janvier, avec l’appui de la chambre d’agriculture.

Partagez cet article: Des betteraves au menu

La betterave fourragère ne manque pas de vertus nutritives. C’est pourquoi quelques éleveurs du nord de la Vienne ont fait le choix de réintégrer cette ressource fourragère dans leurs rations. Cette démarche a fait l’objet d’une restitution d’expériences organisée avec l’appui de la chambre d’agriculture, le 30 janvier.

Bon potentiel

Cette culture mérite d’autant plus l’attention qu’elle assure des rendements élevés en t de MS/ha, tout en étant résistante aux sécheresses estivales. Dans la cuma de Thuré, ils sont quelques éleveurs à avoir réhabilité la place de la betterave fourragère dans les assolements. L’an passé, la cuma a acheté une bâti arracheur (2 rangs) et une chargeuse traînée Gilles d’occasion, leur permettant de mécaniser cette culture.

Luc Jouault, trésorier de la cuma, a témoigné de la récolte de betteraves effectuée sur son exploitation. Pour le semis, ils disposent d’un semoir pneumatique monograine adaptable au semis de betteraves. Quant à la distribution, les éleveurs n’ont pas investi dans des équipements spécifiques. La betterave peut être incorporée dans un bol mélangeur ou bien distribuée avec un godet désileur comme le rapporte un éleveur.

 

Les éleveurs ont fait le point sur cette culture le 30 janvier avec l’appui de la chambre d’agriculture.

Récolte mécanisée

Tour à tour, la dizaine de personnes présentes à cette journée ont relayé leurs expériences. Les échanges ont porté sur les points qui ont donné satisfaction, ceux qui posent problème et enfin les innovations qui pourraient être tentées comme le pâturage ou bien la conduite en bio. Chaque étape culturale a été passée en revue: semis (date, densité, écartement, profondeur, vitesse, variétés, coût…), désherbage (dose, délai d’intervention, type d’adventices, lutte mécanique…), maladies, fumure azotée, rotation, récolte, stockage.

Les chiffres présentés par la conseillère de la chambre d’agriculture montrent en tout cas que le potentiel alimentaire de la betterave ne manque pas d’intérêt. En comparaison d’un blé, 1 ha de culture de betteraves va générer en moyenne 8080 UFL et 830.800 PDIN contre 7735 UFL et 676.000 PDIN pour 1 ha de blé.

Récolte de betteraves fourragères à la cuma de Thuré (Vienne) avec une chargeuse traînée Gilles d’occasion.

A lire aussi à propos des betteraves fourragères:

17 tMS/ha malgré le sec  

Enfin une solution pour la récolte des betteraves fourragères 

Planter ou semer les betteraves fourragères 

Une solution pour le nettoyage des betteraves 

Publicité
Simple Share Buttons