Une solution pour le nettoyage des betteraves

L’épierreuse à betteraves du constructeur Baumont était en action dans le nord de l’Orne. Elle est intervenue chez le président de la cuma du Plateau d’Avernes pour une démonstration sur des betteraves fourragères.

La trémie d’alimentation et le tapis d’évacuation des betteraves.

Le principe de la machine repose sur la différence de densité entre les racines et les pierres. En passant dans une cuve d’eau de 4500l, les pierres coulent. Le lot en est ainsi débarrassé et deux tapis distincts évacuent ensuite les betteraves d’un côté et les pierres de l’autre. De la terre est aussi enlevée pendant cette étape.

30t/h

Le débit est autour de 30 tonnes à l’heure. La machine est alimentée par un moteur thermique. Quelques modifications vont être apportées sur ce prototype pour aboutir à la version définitive.

Pascal Duheron rappelle que «dans des parcelles récoltées en conditions humides, des pierres viennent avec les betteraves.» Lors de la reprise du silo de racines fourragères, «ces pierres peuvent endommager les outils de distribution.» Après la démonstration, le président de la cuma analyse que «pouvoir nettoyer ainsi les lots est donc un moyen de réduire les risques de casse.»

A lire aussi:

La betterave fourragère sort du bois

 

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement