Charges de mécanisation, des portes ouvertes pour répondre aux jeunes

En région
Charges de mécanisation, le président de la cuma Beausoleil en Mayenne en pleine présentation des chiffres clés de la cuma.

Philippe Neveu, président de la cuma de Beausoleil, en pleine présentation pendant la porte ouverte.

16/01/2018 - 12:13

Sujet plus que d’actualité et critère qui peut faire la différence pour passer une période difficile, la maîtrise de ses charges de mécanisation est un levier sur lequel bon nombre d’exploitants peuvent agir.

Partagez cet article: Charges de mécanisation, des portes ouvertes pour répondre aux jeunes

Une condition pour faire la différence : mutualiser le parc matériels, y compris les tracteurs. Les dernières analyses des centres de gestion nous confirment l’augmentation des charges liées aux matériels et montrent que la part imputable aux tracteurs correspond à 40% avec le carburant.

L’exploitation de Benjamin Gendron traduit bien l’effet positif de la mutualisation du matériel sur l’efficience économique de l’entreprise. Grâce à son adhésion à la cuma de Beausoleil, l’agriculteur maîtrise ses coûts de mécanisation, au point de se situer en dessous du repère Mécaflash.

Une porte ouverte aux jeunes pour parler cuma

Pour la deuxième année consécutive, la fdcuma a organisé une porte ouverte aux jeunes en formation en partenariat avec la cuma de Beausoleil. Le support de la cuma de Beausoleil a permis de montrer une image dynamique et performante des cuma sur le terrain, ce qui est important pour marquer l’esprit des jeunes. Il leur prouve non seulement que le travail collectif est possible, mais aussi qu’il apporte un vrai plus aux adhérents. Un atelier sur l’analyse des charges de mécanisation complétait la présentation de la cuma.

Cet atelier présentait ce qu’apportait la cuma sur l’exploitation de Benjamin Gendron adhérent. Fort de cette deuxième porte ouverte qui a attiré plus de 100 étudiants issus de quatre centres de formation agricole, le conseil d’administration de la fdcuma a déjà validé l’organisation d’une nouvelle porte ouverte. Elle se tiendra le 25 janvier 2018, sur le site d’une autre cuma du département.


Coût des charges de mécanisation de l’exploitation de Benjamin Gendron :

Caractéristiques de l’exploitation :

  • 1,2 UTH
  • 98 ha de SAU
  • 460 000 litres de lait produits – 55 ha de céréales
  • distance moyenne entre les parcelles : 3km
  • 1 750 heures de tracteur réalisées au total (soit 17,7h/ha)
  • 200 heures réalisées avec un tracteur de forte puissance

Matériels de l’exploitation :

  • tracteur 82 ch et tracteur 110 ch,
  • cultivateur, charrue, rotalabour, pulvérisateur
  • benne,
  • bol mélangeur

Repère Mécaflash de l’exploitation 458 €/ha

Détail des charges réelles par poste :

  • carburant : 6 583€ (16 %) soit 118 l/ha
  • entretien et réparation de matériel : 1 760€ (4 %)
  • amortissement matériels : 4 602€ (11 %)
  • travaux cuma : 25 463 € (61 %)
  • travaux ETA : 3 607€ (12 %)

Cela représente une charge de mécanisation annuelle de 41 644 €, soit 425 €/ha ou 50 €/1000 l.

  • ensilage maïs : 112 €/ha
  • moisson : 90 €/ha

Retrouvez l’intégralité de l’édition spéciale Mayenne parue en mai 2017 sur notre site ainsi que tous les papiers sur les charges de mécanisation.

[Management] Automatisation, robotisation… Quelle place pour le salarié?

Des équipements technologiques pas simples à maîtriser

Une occasion en or

Par Benoit Bruchet.
Publicité
Simple Share Buttons