Compteur d’unités de travail : un outil simple mais tellement utile

Sur le terrain
compteur cuma

Montage dans un rouleau.

06/02/2017 - 06:30

Quand la simple déclaration sur le carnet de l’activité d’un matériel s’avère insuffisamment fiable, le compteur d’unités de travail tranquillise le responsable de cuma.

Partagez cet article: Compteur d’unités de travail : un outil simple mais tellement utile

Pouvoir quantifier de façon fiable le travail réalisé par un outil chez les adhérents est indispensable en cuma. D’abord pour facturer équitablement et proportionnellement le service à chacun. Mais aussi pour suivre au mieux l’état mécanique du matériel et programmer les nécessaires révisions. A priori, une procédure déclarative devrait suffire. Chacun indiquant sur un carnet ou d’une autre façon, date par date, les unités de travail convenues pour chaque chantier : surface, temps passé, nombre de voyages…Sauf qu’il y a des oublis - en principe involontaires - qui génèrent des incompréhensions, voire des aigreurs dites ou non dites !

A lire sur le même sujet :

Objets connectés, ces capteurs qui simplifient la vie des utilisateurs de matériels en groupe

Entraid Magazine Janvier 2017: 10 pages sur les capteurs embarqués agricoles disponibles sur le marché

Capteurs agricoles : un 6e sens bien réel pour les agriculteurs

Inviolable

Alors, de plus en plus de cuma installent des compteurs sur les outils qui n’en sont pas équipés d’origine. Le principal critère de choix concerne la sauvegarde « inviolable » des informations. Soit le compteur cumule les données et par différence entre fin et début de chantier, on obtient l’utilisation individuelle. Soit il affiche un double comptage indiquant à la fois les données de chaque chantier et leur cumul depuis le début. Autre précaution, prévoir de changer les batteries ou les piles des appareils à énergie électrique sous peine de ne pas avoir l’information ou que le compteur se remette à zéro. Les prix d’achat sont devenus très abordables et le petit investissement est en général vite amorti par l’accroissement des volumes de travail. Bizarre !

Type de compteurUnités enregistréesCommentairePrix d’achat
Hubodomètre ou compteur kilométriquekm (si roue du bon diamètre) ou unité indéfinieCompteur mécanique simple, inviolable.100 à 150   € + adaptation selon montage
Compteur manuel mécaniqueunitéSoit à actionnement manuel ou automatique (au moment du bennage par exemple). Facilement violable.30 à 60 €
Compteur horaire électriqueheure, hectareBesoin d’une batterie ou source électrique (montage dédié). Parfois inviolable.30 à 200 €
Compteur kilométrique électriquekm, haBesoin d’une batterie. Parfois inviolable.150 à 200 €
Compteur à impulsionkm, unité, h, haBesoin d’une batterie. Parfois inviolable.150 à 200 €
Compteur à vibrationheureBesoin d’une batterie. Parfois inviolable. Attention, peu compter au transport selon montage.100 à 150 €

A signaler sur ce sujet des compteurs :

compteur cuma

Un compteur de bottes adapté pour compter les voyages sur une tonne à lisier.

Compteur cuma

Compteur horaire à vibrations.

compteur cuma

Basique : un compteur kilométrique sur une roue.

compteur cuma

Un compteur kilométrique sur un arbre de tapis d’épandeur.

compteur cuma

Astuce : la roue faisant tourner le compteur ne porte sur la roue de la faucheuse qu’au travail.

compteur cuma

Compteur électronique avec capteur filaire.

compteur cuma

Un tout nouveau compteur connecté, sans fil.

d'après le Guide prix de revient Nouvelle Aquitaine Occitanie 2017.
Publicité
Simple Share Buttons