Coronavirus: comment occuper un responsable de cuma

La cuma est aussi un bon moyen d’occuper le temps du responsable, même sommé de rester au maximum chez lui.

Ordinateur et téléphone deviennent des compagnons encore plus présents dans le quotidien des responsables de cuma.

La fonction de responsable de cuma ne manque pas de tâches pouvant justifier l’instauration du télétravail, autorisant le président de cuma, ou son trésorier… à intégrer le bataillon des actifs sommés de rester confinés. Dans la mesure où il est par ailleurs agriculteur, ce responsable ne manquera pas d’occasions de s’occuper dans ses champs, à l’heure officielle du printemps. Rappelons que l’agriculture n’est pas concernée par les restrictions d’activité.

Pour autant, s’il tient absolument à honorer sa fonction de dirigeant de cuma en consacrant quelques heures à son groupe confiné dans son bureau, Entraid lui procure quelques idées pour valoriser ce temps.

Les agriculteurs n’en oublient pas le printemps

Les travaux saisonniers battront bientôt leur plein, requérant des partages d’information pour cadrer l’utilisation collective des matériels. Réglons donc le cas de la réunion du vendredi où s’organisent les réservations de la semaine suivante. Ce temps, assez convivial d’ordinaire, est plutôt déconseillé aujourd’hui, pour ne pas dire déraisonnable. Coronavirus invite à opter pour les solutions numériques qui existent sur le marché, ou mettre en place un dispositif impliquant de la visioconférence.

Si les responsables viennent à peine de s’assurer que le personnel d’aide administrative dispose bien de tous les éléments pour poursuivre son activité depuis son domicile, il reste certainement à peaufiner les aménagements dans le quotidien des salariés qui évoluent à l’atelier ou les cabines de tracteur. Avez-vous pensé à actualiser le DUER de la cuma (ou celui de l’exploitation si elle adhère à d’un groupement d’employeurs) et à passer les consignes aux salariés concernés? ainsi qu’aux adhérents?

Une occasion d’avancer les papiers et les projets

Le réseau des fédérations de cuma, pour sa part, propose à ses groupes de garder, voire tisser, le lien social. «myCumaLink permet de rester en contact», argumente un communiqué, qui rappelle une portée essentielle de l’outil de mise en relation qui continue de se développer: «Vous vous posez des questions sur un matériel? Découvrez quelles sont les cuma qui en sont équipées! , par exemple pour les semoirs monograines.

captures d'écran

Des cuma ont déjà diffusé les informations aux salariés et adhérents pour inciter au passage des consignes par téléphone.

Dernière urgence du responsable de cuma confiné, une fois les vaches traites, les maïs semés, l’herbe récoltée et les enfants (enfin) épuisés: rattraper tout son retard dans la lecture du magazine Entraid et de sa déclinaison web, où l’actualité Covid-19 touchant directement son groupe continuera d’être mise à jour, sans oublier l’aspect ludique des vidéos, ou du jeu de la photo mystère. Bien sûr, tous les adhérents peuvent aussi aider les responsables de la cuma à réaliser tout ou partie de ces tâches, la solidarité ne faisant jamais de mal et aujourd’hui moins que jamais.

Etant donné la fréquence de mise à jour des informations sur le coronavirus, il est conseillé de vérifier régulièrement les informations sur les sites officiels:

Source: service juridique de la Fncuma

A lire également : Le Dossier spécial Coronovirus d’Entraid  

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement