ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Combien coûte un chantier avec un tracteur de 200ch?

Partager sur

Combien coûte un chantier avec un tracteur de 200ch?

Le coût d'un chantier de semis va beaucoup varier en fonction du nombre d'heures et du prix du GNR.

Avec un tracteur de 200ch, un chantier de fauche coûte 40,70€/ha et un semis en direct affiche 96,70 €/ha. Le nombre d’heures annuelles du tracteur et surtout le tarif de GNR modifient nettement ces valeurs pivot.

Pour concrétiser le coût complet d’un chantier avec un tracteur de 200ch, nous avons choisi deux exemples, la fauche avec un groupe papillon de 9m, et le semis direct avec un outil de 4m. Deux occupations courantes pour ce gabarit.

Nos hypothèses pour le calcul du coût de chantier avec un tracteur de 200ch

Les débits de chantier pris en compte proviennent de mesures réelles sur le terrain, relevées avec à des boîtiers connectés. Le prix d’achat retenu du tracteur s’élève à 130.000€, en vue d’une détention sur une durée de six ans, et d’une utilisation de 700h/an, avec deux hypothèses supplémentaires, 600 et 800h/an. Afin de prendre en compte le temps passé, nous tablons sur un tarif de main-d’œuvre de 23€/h. Enfin, la variable la plus difficile à fixer dans le contexte actuel est celui du carburant. Pour la consommation, nous partons avec un taux de charge du moteur de 40% à la fauche, soit 16,8l/h, et de 30% au semis direct, soit 12,6l/h. Pour le prix du litre, la conjoncture très particulière de l’année 2022 nous pousse à proposer trois hypothèses: 0,75€/h (le prix habituel au cours des années passées), 1,50€/h (le prix constaté en ce début 2022) et 2,25€/l (une hypothèse pessimiste mais à examiner malgré tout).

L’effet nombre d’heures du tracteur hors carburant

Premier point: quel est l’effet d’une utilisation plus ou moins intensive du tracteur? À raison de 700h/an, son coût de détention s’élève à 18,50€/h, hors carburant. S’il peut en faire 800, ce coût tombe à 16,50€/h. Une différence de près de 2€/h, soit 1.600€/an, toujours bonne à prendre. Ce niveau d’utilisation se rencontre plus souvent dans les cuma avec un chauffeur salarié, et dans les secteurs avec des types de sols et des productions variées, qui autorisent une répartition des travaux tout au long de l’année. Dans l’autre sens, si le tracteur n’aligne que 600h/an, son coût grimpe à 20,90€/h, une hausse de 2,40€/h ou de 13,5% (ou encore de 1.440€/an). Une situation plus courante dans les groupes sans salarié et dans des secteurs à monoproduction (majorité de cultures de printemps par exemple). Étape suivante: quel est le coût du chantier complet avec ce tracteur en intégrant le carburant et la main-d’œuvre?

Chantier de fauche

Prenons le cas du combiné de fauche de 9m, utilisé 1.000ha/an. Nous chiffrons son prix de revient à 11,90€/ha. Sur la base d’un débit de chantier instantané de 3,6ha/h dans la parcelle, mesuré dans une cuma grâce à un compteur connecté, la fauche coûte alors un total de 30,40€/ha. À titre d’information, elle affiche 23,50€/ha si on ne tient pas compte de la main-d’œuvre. En prenant en compte également les heures passées sur la route et en opérations de réglage, toujours avec le même compteur, le débit descend à seulement 2,2ha/h.
cout moyen chantier fauche tracteur 200ch

Coût moyen d’un chantier de fauche (tracteur et chauffeur inclus)

Le coût total du chantier passe alors à 40,70€/ha, main-d’œuvre incluse. Premier poste dans cette somme: le combiné de fauche (29%), suivi de la main-d’œuvre (26%) puis du carburant (24%) et enfin du tracteur (21%). Sur cette base, le fait que le tracteur fasse 100h de plus ou de moins par an se traduit par un écart d’environ 1€/ha en moins ou en plus sur le chantier complet de fauche (soit 1.000€ pour 1.000ha fauchés). Sur ces hypothèses, quel est l’effet de la hausse des prix du carburant? Très significatif! Quand le GNR est passé de 0,75€/l à 1,50€/l, l’hectare fauché a pris 3,50€. Beaucoup plus que l’économie réalisée par exemple lorsque le groupe s’organise pour passer de 600 à 800h/ an afin de mieux rentabiliser son tracteur de 200 ch. Il ne gagne alors que 2€ sur l’hectare fauché. En fait, cet effort est balayé dès que le GNR passe de 0,75 à 1,05€/l. Dans l’hypothèse malheureuse où le GNR augmenterait encore de 0,75€/l et grimperait à 2,25€/l, ce serait encore une facture de 7€/ha à subir. Soit encore 7.000€ sur les 1.000ha de la campagne.
impact utilisation tracteur

Coût total du chantier de fauche

Chantier de semis direct

Pour chiffrer le coût d’un chantier de semis direct avec notre tracteur de 200ch faisant 700h/an, nous sommes partis d’un appareil de 4m, plutôt dans la catégorie des lourds. Utilisé sur 300ha/an, le semoir seul revient alors à 28,30€/ ha. Selon les relevés de terrain réalisés avec un compteur connecté, ce semoir affiche un débit de chantier de 1,5ha/h dans le champ.
cout moyen chantier semis tracteur 200ch

Coût moyen d’un chantier de semis (tracteur et chauffeur inclus)

Sur cette base, le coût complet du semis intégrant un carburant à 1,50€/l et une main-d’œuvre à 23€/h s’élève à 72,70€/ha. Mais le débit constaté tombe à 0,9ha/h si on tient compte des déplacements ainsi que des pertes de temps pour le réglage et le plein de la trémie. Avec cette nouvelle hypothèse, le coût total du semis passe à 96,70€, dont 30% pour le semoir, 26% pour la main-d’œuvre, 23% pour le carburant et 21% pour le tracteur. La main-d’œuvre représente quant à elle 26,5% du total, si bien que le chantier hors conduite coûte 71,10€/ha. Le fait que le tracteur fasse 100h de plus ou 100h de moins se traduit par environ 2,10€/ha en moins ou 2,80€/ha en plus.
cout total chantier semis tracteur 200ch

Coût total du chantier de semis

Coût de chantier d’un tracteur 200ch: Surveiller la consommation

L’incidence du prix du GNR s’avère nettement plus grande à l’hectare qu’avec le combiné de fauche. Certes, la consommation horaire retenue dans nos hypothèses est un peu inférieure, mais le débit de chantier est, par contre, moindre. Ainsi, le fait que le GNR ait pris 0,75€/l en un an se traduit par un surcoût du chantier de semis direct de 8,40€/ha. Ce qu’on peut espérer gratter en poussant au maximum le nombre d’heures annuelles du tracteur pour mieux l’amortir se trouve largement compensé par l’effet carburant. Dès un tarif à 1,08€/l par rapport au 0,75€/h d’origine, le passage de 600 à 800h/an voit son intérêt annulé. La hausse du coût total de chantier serait du même niveau, soit 8,30€/ha, si le carburant devait de nouveau augmenter et passer par exemple de 1,50 à 2,25€/l. Dans ces conditions, la priorité est de surveiller la consommation. On comprend alors l’intérêt d’optimiser les tournées entre adhérents ou entre parcelles pour éviter le transport inutile sur route, ainsi que le lestage du tracteur, le gonflage des pneus, le choix du régime moteur et des paramètres de la transmission.

Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X en Juillet 2022. Six tracteurs de 200ch sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid.