Cuma la Chézalande : un véhicule atelier et des éoliennes

La cuma la Chézalande vu a le jour en 1986. Le groupe fédère aujourd'hui soixante adhérents. Pour abriter l'ensileuse, la moissonneuse, l'enrubanneuse, les semoirs ... et tous les autres matériels, la cuma dispose d'un bâtiment. En revanche, pour l'entretien du matériel, la cuma a opté pour l'acquisition en 2013 d'un véhicule – atelier. Un choix qui devrait lui permettre de consolider la présence du salarié de la cuma (à temps partiel) et l'embauche récente d'un apprenti.

En effet, avec cet atelier mobile, la cuma envisage de réaliser l’entretien de ses propres matériels mais également ceux des adhérents. Le véhicule est équipé  de l’outillage nécessaire pour assurer les opérations courantes d’entretien. Tout comme les dépannages  sur les chantiers.

La Chézalande accorde une grande importance à la communication interne et externe. C’est ainsi qu’elle a participé au prix cuma organisé par la Fdcuma de Haute – Vienne avec le Crédit Agricole. Cette démarche a été fructueuse puisque la Chézalande a remporté le 4 septembre dernier au salon Tech Ovin, le prix cuma dans la catégorie « gouvernance ». Une juste récompense pour ce groupe qui n’est pas avare de projets ambitieux et fédérateurs. Cette cuma a notamment été à l’origine voici quelques années d’une étude d’implantation d’éoliennes sur son territoire, en lien avec la population et les communes concernées. Un projet qui devrait définitivement voir le jour en 2014 et dont nous serons amenés à reparler …

Entraid Vidéos

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement