Trois nouvelles cuma contre le gel

Trois cuma viticoles ont été créées au cours de l’année 2018 en Indre-et-Loire. Leur point commun? Elle sont toutes consacrées à la lutte anti-gel.

Les trois nouvelles créations de cuma viticoles, en Touraine, rassemblent des adhérents décidés à lutter ensemble contre les risques de gel.

Depuis quatre ans, les épisodes de gel ont engendré des baisses de volumes préjudiciables à l’équilibre économique de certaines exploitations. Plus grave encore, le manque de vin peut engendrer des pertes durables de marchés. Au-delà de la garantie financière (assurance récolte), c’est bien la préservation des volumes de production qui doit donc être privilégiée. Dans ces conditions, trois cuma spécifiques antigel ont vu le jour en 2018.

15 tours antigel sur l’AOC Montlouis et Amboise

La cuma des Tours a été crée en Juillet 2018. Elle regroupe huit adhérents répartis sur l’AOC Montlouis-sur-Loire et l’AOC Touraine Amboise. Le projet pour 2019 est la protection d’une soixantaine d’hectares avec l’acquisition de quinze tours antigel mobiles repliables de la marque Tow and Blow, ainsi que trois tours antigel fixes de la marque Filextra. Le tout réparti sur une dizaine de parcelles.

Aspersion sur l’AOC Bourgeuil

La cuma Bourgueil Viti Anti-gel a, quant à elle, choisi une autre option: la protection des vignes grâce à l’aspersion. Créée en juillet 2018, cette nouvelle cuma compte 19 adhérents. Sa circonscription rayonne sur toutes les communes de l’AOC Bourgueil. Pour mener à bien son projet, cette cuma va acheter des terrains pour bénéficier de trois bassins de rétention. Ces bassins serviront à alimenter quatre circuits d’aspersion pour protéger une quarantaine d’hectares. Pour acheminer l’eau aux parcelles, il faudra également passer sous l’autoroute A85! L’aspersion sera opérationnelle en 2020.

Et sur l’AOC Chinon

Le dernier groupe porte un nom original: la cuma Confluence des Bédouins. En souvenir à des événements locaux intervenus pendant la bataille de Poitiers de 732. Comme la cuma précédente, la solution retenue pour la protection du vignoble est l’aspersion. Mais cette fois, cela se fera à partir d’un pompage direct dans la Loire, via quatre pompes entraînées par des moteurs thermiques. Ces pompes vont acheminer l’eau pour la protection d’une quarantaine d’hectares. Neuf viticulteurs sont à l’origine de cette création, en majorité situé à Savigny-en-Véron, à l’extrême ouest de l’AOC Chinon. Dans un premier temps, les trois premiers circuits permettront de protéger une partie de la surface dès 2019. Le quatrième circuit devra être opérationnel pour 2020.

150 ha protégés

Au total, ces trois cuma permettront de protéger environ 150 hectares en Indre-et-Loire. Ces trois créations ont été soutenues par les trois syndicats des vins distincts de chaque appellation. Les sièges de ces cuma sont tous situés dans les différentes Maison des vins.

A lire aussi sur ce sujet:

Tours antigel et équipements d’aspersion 

Brasser du vent 

Parés conte le gel 

Nouvelles armes contre le gel  

Entraid Vidéos

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

[Sima] 1, 2, 3, 4…et X, les tendances marquantes de l’édition 2019

Ping pong avec Stéphane Nogues

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement