Les viticulteurs tourangeaux s’essaient à l’électrique

Un enjambeur électrique a été mis à l’épreuve sur le vignoble de Vincent Carême, à Vouvray en Indre-et-Loire. Premières impressions positives.

Un enjambeur électrique en démo arpente les vignes du Vouvray en Indre-et-Loire. Ce nouvel outil dispose d’une autonomie de 5 à 10 heures et son coût est à un peu plus de 100 000 €.

C’est sous un temps maussade et pluvieux que l’entreprise Sabi Agri (située à St Beauzire dans le Puy-de-Dôme) a fait une démonstration de son enjambeur électrique Alpo. Une journée organisée par le GABBTO (Groupement Agriculture Biologique de Touraine) et relayée par la Frcuma CVL.

L’enjambeur a été mis à l’épreuve sur le vignoble de Vincent Carême, à Vouvray, en Indre-et-Loire. Equipé d’interceps hydrauliques et d’efface-traces, ce nouvel engin a parfaitement rempli sa mission. En effet, il est bien conçu pour le travail du sol. Notamment avec une conduite déportée basse et reculée pour voir parfaitement les outils. D’une part deux portes-outils avants à pousser avec des perches Boisselet (avec terrage et devers électriques). Et d’autre part deux portes-outils arrières, à tirer actionnées électriquement.

Enjambeur électrique Alpo : l’équivalent de 80ch hydrauliques

De plus, l’enjambeur dispose d’une centrale hydraulique avec une pompe de 25 l/min pour actionner les outils d’entretien de la vigne. «Notre enjambeur est d’office en 4 RM et possède une force de traction comparable à un enjambeur de 80 chevaux hydrauliques. Par ailleurs, pesant 1,5 tonnes avec des pneus basse pression, il tasse peu les sols», déclare Sylvain Dumas, commercial du constructeur auvergnat.

Quelle autonomie et quel prix?

Deux grandes questions sont revenues dans la bouche de la trentaine de vignerons réunis. Premièrement, quelle est l’autonomie de l’enjambeur électrique ? «Il faut compter entre 5 et 10 heures d’autonomie, et la recharge complète ne prend que 1h30.»

Ensuite, combien coûte un enjambeur électrique ? La réponse est «un peu plus de 100 000 € HT.» Ce qui correspond au prix d’un tracteur hydraulique. De plus, le coût de recharge de 3€ et l’absence de frais de carburant permettent de grosses économies.

Autres astuces intéressantes repérées sur cet appareil: la voie variable de 20cm pour s’adapter à la largeur des vignes et le toit en panneaux photovoltaïques pour recharger la batterie de 15%.

Au printemps 2021, la frcuma essaiera d’organiser des journées de présentation de cet engin dans certains vignobles de la région Centre Val-de-Loire.

enjambeur électrique Alpo

La conception de l’enjambeur électrique expérimenté dans le vignoble du Vouvray (Indre-et-Loire) ne manque pas d’atouts. En particulier la bonne visibilité des outils au travail.

 

A lire aussi  à propos des enjambeurs électriques:

Avis sur la traction électrique Kremer

Vers le 100 % électrique dans le Bordelais

5 tracteurs et porte-outils 100 % électriques

 

Entraid Vidéos

Au tour de la betterave

Les viticulteurs tourangeaux s’essaient à l’électrique

Les robots deviennent réalité en grandes cultures

Une écimeuse en démonstration dans la Vienne

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement