Des prix mais pas que…

Le prix des matériels agricoles a augmenté ces dernières années. Cette réalité est toutefois à replacer dans le contexte du marché du machinisme agricole, très évolutif en termes de qualité des matériels et de quantité. Eclairage de Jean-Luc Peres du service élevage et agroéquipement de l’APCA.

Le marché du machinisme agricole est très évolutif en termes de qualité des matériels et de quantité.

Quels sont principaux facteurs d’évolution des prix des matériels agricoles ?

JEAN-Luc-Peres-Prix-des-Matériels1-310x390

Jean-Luc Peres, du service agro-équipement de l’APCA.

La technologie. Entre un tracteur de 2001 et un autre de la même puissance en 2011, il n’y a pas grand-chose à voir ! Les innovations technologiques ont été très importantes ces dernières années, en particulier dans certaines familles de matériels comme les pulvérisateurs ou les déchaumeurs, comparées à d’autres dont la conception a peu bougé, telles que les charrues.
Le prix de l’acier utilisé pour fabriquer les machines a également augmenté. Idem pour les prix du pétrole qui ont un impact sur les coûts de production des matériels et leur transport.
Enfin, les mises aux normes réglementaires des matériels roulants soumis à immatriculation ont obligé les constructeurs  à prendre des dispositions particulières pour livrer des matériels conformes.

Comment évoluent les prix des matériels d’année en année ?

Les prix « catalogues » des matériels augmentent en général de 4 % par an. Mais ce prix « catalogue » n’est pas forcément révélateur du prix réel, dans la mesure où les achats peuvent donner lieu à des remises obtenues dans le cadre de négociations commerciales entre acheteurs et vendeurs. Le marché des matériels agricoles obéit en effet à la loi de l’offre et de la demande. On observe ainsi lors des années peu propices aux investissements,  des baisses de prix considérables  (jusqu’à  -25 à -30%) par rapport au prix  affiché… Notons également que les augmentations de prix constatées sont loin d’être uniformes d’un type de matériel à l’autre, mais également d’une région à l’autre.

Que conseillez-vous aux acheteurs de matériels agricoles ?

D’abord de bien se poser les questions de base :«J’investis pourquoi ? Pour quel volume de travail ? De quelles options techniques ai-je besoin? Quel est le volume de main-d’œuvre disponible dont je dispose pour la conduite ?» A partir de là, on peut dresser un «cahier des charges» sur le profil requis du matériel.  Deuxièmement, je conseille de planifier le renouvellement des matériels pour anticiper les  effets de «yoyos» sur la trésorerie car lorsque l’on investit dans un tracteur, cela se traduit généralement par 7 annuités consécutives à rembourser. Enfin, pour ceux qui sont tentés d’abord par les prix «low-cost» proposés par certains vendeurs, ils doivent ne pas perdre de vue le rapport qualité/prix/SAV. Même si le prix d’achat des matériels agricoles ne semble pas dans les différentes enquêtes menées sur le sujet, le premier facteur de choix.

 

 

 

Entraid Vidéos

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement