Un nouveau félin pour Nord/Sud alliance

La cuma Nord/Sud Alliance renouvelle une de ses trois ensileuses. Une nouvelle Jaguar sillonne donc les routes entre Guipry et Combourg (80 km du sud au nord), en soutien à l’ensilage d’une demi-douzaine de groupes. Toute la flotte est désormais passée aux modèles 10 rangs.

Le bec Orbis des cuma de l’alliance déploie ses crocs sur 7,60 m dans le champ, pour une largeur au transport de seulement 3 m (@archives Entraid).

80 km séparent Guipry, de Combourg. Entre les deux, les cuma de Maure-de-Bretagne, Guer, Romillé et Montreuil-Le-Gast sollicitent aussi les trois ensileuses de la cuma Nord/Sud Alliance. L’activité d’ensilage de l’intercuma Nord/Sud Alliance, c’est 1 600 ha de maïs récoltés en 2019. Elle attaquait 2020 avec une nouvelle Claas Jaguar 960 qui a remplacé la dernière 8 rangs du parc. L’orientation prise par les responsables s’inscrit dans la continuité du passage de 4 à 3 machines il y a deux ans, suite à une légère baisse d’activité.

Ensilage avec l’intercuma Nord/Sud Alliance : 3 becs 10 rangs

Le fait de travailler en inter-cuma a permis aux groupes adhérents de maintenir leur activité de récolte, et même avec un excellent niveau de service. Pourtant, le rétrécissement des fenêtres de météo optimale est une réalité, tout comme les conditions de récolte extrêmes ne sont plus exceptionnelles. Ce contexte avait d’ailleurs fait pencher la balance vers un troisième bec 10 rangs au moment du choix favorable à un Claas Orbis 750. En plus d’une autre Jaguar 960, la nouvelle évolue aux côtés d’une New Holland FR600.

ensilage avec intercuma Nord/Sud Alliance

Un nouvel automoteur bondit sur les maïs bretons : l’intercuma Nord/Sud allinace dispose désormais de trois ensileuses 10 rangs (@Anne-Laure Duhaut).

Trois fois dix rangs

Cette force de frappe ne serait rien sans une organisation sans faille. Celle de l’intercuma est rodée. En effet, les présidents se réunissent d’abord pour attribuer les créneaux de mise à disposition des machines. Ensuite chaque cuma gère son planning comme elle le souhaite et chacune mobilise ses propres chauffeurs. Concrètement, deux machines commencent dans le sud du secteur puis remontent pour rejoindre la troisième qui reste à demeure dans le nord du territoire couvert.

1.653 ha récoltés en 2020

Au chemin à parcourir s’est ajouté cette année l’accroissement des surfaces emblavées en maïs. Cela n’a posé aucun problème à ce groupe hors du commun car la nouvelle venue propose des performances exceptionnelles. Avec un moteur Mercedes 6 cylindres de 15,6 l pour 653 chevaux, les chauffeurs ont tout pour faire tomber les hectares dans le plus grand confort pour les campagnes qui arrivent.

Entraid Vidéos

6 août 2020 : la Cuma de Blanzay sort l’ensileuse

L’ensilage brins longs n’a pas eu d’effet sur les performances

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

[Ensilage de maïs] Le risque c’est 10.000 euros de perte sur 30 ha

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement