Et si demain vous produisiez du cannabis?

La législation est progressivement en train d’évoluer sur la production de chanvre « CBD ». Des sociétés commencent à se positionner sur ce nouveau créneau prometteur...

La filière française du chanvre CBD, dit « chanvre bien-être » est en attente d’un décret qui autoriserait la production de ce type cannabis, inoffensif.

Demain, une légalisation de la production de fleur de cannabis ? Un rapport parlementaire publié le mercredi 11 février demande « l’autorisation de la culture et de l’utilisation de toutes les parties de la plante de chanvre » rapporte le journal Le Monde. En clair, il n’y avait pas souci jusqu’ici pour transformer la tige ou les graines de variétés de chanvre CBD. Mais pas les fleurs ! D’où un certain flou juridique, contraire au droit européen. L’enjeu est de pouvoir produire désormais un cannabis riche en « cannabidiol », mais dépourvu de sa principale molécule psychotrope, le THC.

Légalisation de la production de fleur de cannabis : un décret dans les tuyaux?

Cet obstacle juridique devrait être levé au printemps prochain d’après le groupe Cap Chanvre qui réunit différents acteurs spécialisés dans la culture, la transformation et la vente de cannabis CBD. «La France prépare un décret qui va autoriser la culture de la fleur en 2021» affirme cette société. C’est pourquoi, Cap Chanvre proposer d’accompagner dès cette année, 100 nouveaux producteurs. Et ce, sur des surfaces de 1 000 à 20 000 m² maxi.

Les dimensions des projets peuvent apparaître modestes en comparaison des cultures habituelles. Mais cette production est essentiellement manuelle avec quelques phases qui mobilisent beaucoup de temps, notamment la récolte. Cette production à petite échelle, génère des rendements limités, de l’ordre de 500 kg/ha. Mais à des prix de marché qui feraient presque tourner la tête si l’on en croit les chiffres avancés par Cap Chanvre. «En Europe, la valeur du kilos d’ ‘infrutescences parthénocarpique’ brut se situe entre 500 € et 2,5 k€». En face, on évalue le coût de production à «seulement» 1 €/m².

Du « bien-être »… Et de la valeur ajoutée!

L’utilisation de produits à base de chanvre CBD, appelés aussi « chanvre bien-être », peut se faire en cosmétiques, dans l’alimentation humaine, ou bien en soin et nutrition animale. Et ce, sous diverses formes : huile, gélule, crème, tisane bonbon… Demain, ils pourraient être également autorisés pour des usages thérapeutiques. Une expérimentation du cannabis thérapeutique sur 3 000 patients est prévue prochainement selon France Bleu.

Certains territoires comme la Creuse sont particulièrement attentifs à l’émergence de cette nouvelle filière susceptible de créer localement de la valeur ajoutée. Des élus creusois ont d’ailleurs proposé cette nouvelle activité dans le plan de revitalisation du territoire signé en octobre 2017. Avec à la clé, l’espoir de créer plusieurs emplois à la production et à la transformation.

A lire aussi : Le cannabis thérapeutique aiguise les appétits 

Entraid Vidéos

700ch pour la déchiqueteuse

Vague de gel dévastatrice dans les cultures

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Valorisation des couverts végétaux : récolter ou enfouir ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement