Un robot pour alimenter les méthaniseurs

Partager sur

Un robot pour alimenter les méthaniseurs

Un moyen d'alléger une tâche répétitive et sans plus-value.

Le robot de manutention Loadix de ManuRob sort dans une première version à destination des unités de méthanisation. Il a pour fonction d’approvisionner la trémie d’incorporation en différents produits solides.

ManuRob l’avait annoncé en octobre 2022, et son robot de manutention Loadix a été une des innovations marquantes du Sima 2022. Mais la première démonstration publique du ManuRob Loadix vient juste d’avoir lieu dans un élevage de la Mayenne (Scea de l’Epine), équipé d’une unité de méthanisation et engagé dans une démarche bas carbone.

Un robot de manutention pour charger du vrac

Première question : à quoi sert ce robot ? ManuRob affiche d’emblée les limites : il s’agit un engin de cour de ferme, destiné à charger du vrac. Ainsi, il n’ira pas collecter des balles de fourrage dans les champs. Sans doute pourra-t-il prochainement pousser une balayeuse. Mais sa tâche première consiste à alimenter la trémie d’incorporation d’un méthaniseur avec des matières solides et en particulier du fumier. En complément, il demeure possible de réaliser quelques opérations non prévues dans le programme, à l’aide d’une radiocommande.

Un véhicule tout électrique

Seconde question : comment est-il fait ? L’engin a été conçu autour de son bras de levage. Il possède quatre roues motrices et directrices, animées par un moteur électrique d’environ 27 ch, une boîte de transfert et deux ponts. Un second moteur identique entraîne la pompe hydraulique. Le tout est alimenté par une batterie lithium-fer-phosphate. Le bras bénéficie d’une cinématique particulière, afin de lever à la verticale. Il possède une attache Euro et accepte ainsi les outils du commerce.

Enfin, le robot de manutention Loadix attelle lui-même l’outil nécessaire au travail programmé. Il lève à 4,10 m un poids de 2 t.

robot de manutention ManuRob Loadix

Le ManuRob Loadix va chercher lui-même l’outil dont il a besoin.

Une des grandes particularités de ce robot par rapport aux engins de plein de champ ou à ceux dédiés aux élevages, est qu’il scanne et analyse le tas présente devant lui. Ainsi, il prend au meilleur endroit et repart avec le godet correctement rempli. Il pèse également ce qu’il transporte.

ManuRob Loadix : une présérie pour la saison 2024

Rappelons que ManuRob est une filiale de M-Extend, créée en 2018. L’entreprise s’est notamment appuyée sur le savoir-faire de Dintec pour concevoir le véhicule autonome Loadix. Elle prévoit de mettre en service une présérie en 2024, pour commencer les ventes en 2025. La France sera la cible prioritaire, avec l’Allemagne en raison de son très grand parc de méthaniseurs. Un lancement officiel aura d’ailleurs lieu en novembre au salon Eurotier-Energy Decentral d’Hanovre.

Aucun prix de vente n’a encore été divulgué. Un dernier détail : Bobcat travaille aussi de son côté sur le un robot chargeur, avec ses Rogue X et RogueX2.

Pour plus d’information, retrouvez aussi ces articles sur www.entraid.com :