Responsable salarié: des outils pour bien démarrer

Il existe quelques outils simples à mettre en place, et efficaces pour partir du bon pied, en tant que responsable salarié, détaille François Marque, formateur en management. Voici le kit du manager débutant.

Responsable salarié: il existe des outils simples pour endosser ce rôle de manière efficace.

Devenir responsable salarié, dans une cuma ou sur une exploitation? Cela effraie de nombreux agriculteurs. Pourtant, avec quelques procédures et outils simples, ils peuvent construire une très bonne base de travail en tant que manager, souligne Françoise Marque, formateur en management et bon connaisseur des cuma.

Réunions hebdo en entretien individuel

En premier lieu, « des réunions régulières entre responsables et salarié(s), l’idéal étant hebdomadaire. Cela permet de gérer efficacement les plannings, d’anticiper certaines difficultés et chacun sait qu’il peut utiliser ces créneaux pour s’exprimer. »

Le deuxième outil, pas toujours bien appréhendé dans les cuma, est l’entretien individuel annuel. Cet entretien peut susciter de la crainte, tant du côté des salariés dont certains craignent d’être jugés, que de responsables, peu à l’aise avec cet exercice. Il existe pourtant des guides d’entretiens simples, et sont une manière intéressante de rappeler la valeur du travail du salarié.

Quand il y a plusieurs salariés, les réunions d’équipes sont aussi des moments importants pour créer une cohésion. « Souvent elles se terminent par un déjeuner en commun; la convivialité facilite beaucoup les choses », glisse le formateur.

Devenir responsable salarié en mode participatif

La question du style de management inquiète également les futurs responsables. « Le mode participatif fonctionne assez bien dans les cuma, notamment pour les salariés qui ont déjà de l’expérience et une certaine autonomie. »

Pour les débutants, le responsable peut se permettre d’être directif. Le tout est d’installer des rapports professionnels. Les salariés ne sont pas ‘des copains’: il faut arriver à assumer cette posture.

Le positionnement des adhérents, chez lesquels le salarié va travailler, est très important. Ils ne sont pas directement l’employeur du salarié. Ils peuvent lui donner des consignes techniques, mais cela ne va pas au-delà.

A lire également:

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement