Des « moutons-tondeuses »

Alors que la population de moutons tend à décroître dans certaines zones rurales, on commence désormais à en voir en ville pour entretenir les espaces verts

Les moutons remplacent avantageusement les tondeuses dans certaines zones urbaines

A Paris et dans d’autres grandes villes, les paysagistes doivent désormais faire face à une concurrence inattendue : celle des moutons. Des entreprises spécialisées telle que la start-up GreenSheep, proposent dorénavant des prestations payantes de pâturage qui se substituent aux passages habituels des tondeuses. L’éco-pâturage serait facturé 25 % moins cher qu’un contrat de tonte, selon cette entreprise. De surcroît, les animaux laineux à quatre pattes sont moins bruyants et polluants. Entre un bêlement et un bruit de moteur, il n’y a pas photo …

Pelouses municipales et terrains d’entreprise

Les pelouses municipales et les espaces verts autour des entreprises, sont des terrains de jeu favoris pour ces petits mammifères. Parmi les lieux inattendus où ils sévissent désormais, figure par exemple la prison de Nanterre. Quinze moutons y ont pris leurs quartiers. La présence inhabituelle d’ovins, crée de surcroît une sensation nouvelle de naturalité en milieu urbain. Les moutons d’Ouesssant, réputés pour leur rusticité sont plébiscités pour cette fonction paysagère. Les terrains ciblés pour cette présence animalière doivent au minimum dépasser les 1000 m 2. A partir de ce seuil, cela vaut coup d’installer une clôture et un abri …

Entraid avait déjà repéré au printemps 2017 des initiatives comme à Toulouse.

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement