Perspectives économiques : les effets du PDR se font sentir

Les intentions d’achats des agriculteurs reprennent. Le plan de relance fait son effet. L’agroécologie tire son épingle du jeu.

Le moral économique de l'agriculture semble reprendre des couleurs quand le moral psycho s'effondre un an après les mesures sanitaires liées au Covid.

Quelles perspectives économiques pour le premier semestre 2021 ? Au regard des résultats de la dernière enquête d’Entraid sur les investissements dans le secteur agricole, le plan de relance fait son effet ! Il relance l’investissement des exploitations agricoles et des collectifs. En effet, dans les cuma les intentions d’achat de matériel bondissent de plus de 11 points entre novembre 2020 et janvier 2021. Ainsi, 70% des groupes qui prévoient de réaliser de nouvelles acquisitions dans les 6 prochains mois.

Perspectives économiques au premier semestre 2021 : en hausse, mais plus faibles qu’avant le Covid-19

Néanmoins, les perspectives sont en dessous du niveau de janvier 2020 (74,5%) et de janvier 2019 (72,8%). A l’échelle individuelle, le moral économique des agriculteurs retrouve son niveau de janvier 2019 et de janvier 2020, proche des 44% d’intention d’achat.

A lire également :

Plan de relance : un bonus pour les cuma.

Une visite de Ministre de l’Agriculture dans les cuma pour constater les effets du PDR. (Vidéo)

Perspectives économiques premier semestre 2021

La courbe remonte pour les investissements du secteur agricole. Un impact direct du plan de relance.

En même temps, avec la rapidité de consommation des enveloppes gouvernementales début janvier, il aurait été surprenant de voir se dessiner une autre tendance.

A lire : Plan de relance: une des 3 enveloppes déjà épuisée.

Top 5 des investissements agricoles

En top 5 des investissements des agriculteurs on retrouve notamment les tracteurs (17% des intentions individuelles). Ensuite, du matériel technologique de type autoguidage, coupures de tronçon, etc (10,2%). Puis le matériel de récolte des fourrage (9% des intentions), ainsi que le matériel de travail du sol (8,9%). Enfin, le matériel d’irrigation (7,2%).

Top 5 des investissements en cuma

Encore une fois la catégorie reine est celle du matériel de travail du sol avec notamment tous les outils en lien avec le développement de l’agroécologie (bineuse, herse étrille, rouleau faca, broyeur de tiges, etc.). Elle compte plus de 31% des intentions d’achat.

Sur le même sujet : Perspectives économiques: quel est l’impact du Covid-19 et de la sécheresse sur l’investissement agricole?

Ensuite, la récolte du fourrage arrive bon second avec plus de 21% des projets d’achats dans les 6 prochains mois. Soit une progression de 2,3 points par rapport aux projets d’achat de janvier 2020. Très grosses progressions pour les épandeurs à fumier, bon troisièmes sur le podium avec 17% des réflexions. Soit plus 4,5 points toujours par rapport à janvier 2020. Puis, 15% concernent les tracteurs agricoles, 13 % les remorques et 10% les épandeurs à lisier.

Il est important de noter une très forte progression de 4 points pour les achats de semoir à céréales (12%) et des télescopiques (8,1%).

Perspectives économiques au premier semestre 2021, du moral éco au moral psycho des agriculteurs

A la question « La cuma est-elle indispensable pour faire face aux difficultés (économiques, prix marché, problématique de main d’œuvre, etc) ? » les résultats sont toujours sans appel. Pour 86,4% des agriculteurs en cuma la réponse est positive. On félicitera le gouvernement d’avoir pris en compte les collectifs dans les mesures économiques présentées en début d’année.

On notera également qu’au-delà du volet financier, le contexte actuel a un impact certain sur le moral des agriculteurs. Une enquête de la rédaction met en exergue le fait que 53% des agriculteurs (contre 40% des français) considèrent que les mesures sanitaires liés au Covid 19 ont eu un impact négatif sur leur moral. Leurs mots sont très clairs : moins de vie sociale et zéro convivialité. C’est une évidence : agriculteur c’est un métier relationnel… et d’autant plus pour les cumistes.

LE BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE D’ENTRAID

Le baromètre économique d’Entraid a été réalisé en ligne par la rédaction auprès de 663 agriculteurs en cuma.

On compte, parmi les agriculteurs interrogés, 48% de polyculteurs-éleveurs, 8,3% d’éleveurs laitiers, 7% d’éleveurs bovin viande, 30,4% de céréaliers et 3,5% de viticulteurs.

Entraid Vidéos

5 choses à ne plus faire au volant du tracteur

Autocollants « Angles Morts » : obligatoires dans l’agricole ?

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement