La cuma remet les gaz !

Depuis plusieurs années, la cuma de Vors à Varetz en Corrèze était peu active. Un projet local de méthanisation la réactive, puisqu’elle devrait investir plus de 950.000€.

Matériels pour l’implantation et la récolte de Cive, la manutention, le transport, l’épandage, … la cuma de Varetz connait un regain d’activité en lien avec un projet de méthanisation local (photo maquette de l' association Vienne Agri Metha).

Depuis quelques années, les agriculteurs adhérents de la cuma de Vors, à Varetz, s’étaient recentrés sur celle de Saint-Viance distante de quelques kilomètres. Mais quatre agriculteurs du secteur ont décidé d’investir dans une unité de méthanisation pour injecter du biogaz dans le réseau en 2021. «Nous traiterons 10.000 tonnes d’effluents d’élevage et de cultures intermédiaires à vocation énergétique, sachant que 60% du pouvoir méthanogène viendra des cultures» explique Jérôme Breuil, porteur du projet et exploitant déjà un méthaniseur individuel à Allassac. Pour le groupe, ce projet est l’opportunité de modifier les méthodes de travail.

130 ha de Cive

Ils testent ensemble le non-labour, le semis direct, les couverts végétaux. Les Cive occuperont 130ha de sol, jusque-là nus avant maïs. «Nous réactivons la cuma de Vors à Varetz autour de cette nouvelle dynamique. Dans les deux ans à venir, nous investirons ensemble dans du matériel pour l’activité transport et épandage et dans des équipements de fauche plus performants. Un emploi sera créé à mi-temps pour la méthanisation et à mi-temps comme chauffeur de cuma.» explique Jérôme Breuil.

Projet local d'unité de méthanisation

Jérôme Breuil, agriculteur à Allassac et membre de la cuma de Varetz, qui va être boostée par un projet de méthanisation

«Les 4 agriculteurs + la SAS Méth’Allassac Biogaz (qui porte le projet du méthaniseur) ont sollicité la cuma pour porter les investissements pour lesquels un dossier PCAE a été déposé auprès du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine pour financer: un semoir semis direct, un déchaumeur à disques avec semoir, une tonne à lisier avec pendillards, un camion avec caissons et cuve étanche pour le transport des effluents, un tracteur, un chargeur télescopique, une chaîne de récolte fourragère; le tout pour 957.000€» détaille la Fdcuma qui a participé lors d’une AGE, à la mise à jour statutaire de la cuma, au changement de nom de la cuma, qui devient cuma de Varetz, au changement de siège social ainsi que de gouvernance. La cuma est maintenant prête pour une 2ème vie!

A lire aussi:

Une unité de méthanisation adhère à une cuma 

La méthanisation : un projet fédérateur pour la cuma de Remilly 

Quatre cuma fortement investies dans la méthanisation 

 

 

Entraid Vidéos

[Coup de coeur] Métha Bel Air, une pionnière du biogaz

[Méthanisation] Les cuma à fond dans leur rôle

Méthanisation: l’expérience éclairée de la SAS Métha-Ferchaud

Chaud, le méthaniseur !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement