Pellenc-Agreenculture, une autre approche du robot

Le constructeur Pellenc et la start-up Agreenculture ont conclu un accord qui dessine la manière dont pourraient se déployer demain les robots agricoles.

Des prototypes tournent déjà.

Le constructeur Pellenc a conclu un accord de partenariat avec la start-up Agreenculture. Il a racheté environ 30% du capital, qui était précédemment dans les mains d’investisseurs financiers. Dans l’opération, les créateurs d’Agreenculture renforcent leur contrôle en disposant désormais d’une majorité du capital. Ils gardent aussi la direction de l’entreprise.

Tout un environnement à bâtir pour le robot

Dans ce partenariat, la start-up apporte son savoir-faire technique et logiciel. Elle a développé le CEOL, un robot certifié pour une utilisation sans contrôle humain dans la parcelle. Mû par une motorisation hybride diesel-électrique, il travaille entre les rangs des vignes larges. Le constructeur met pour sa part dans la corbeille sa force de frappe industrielle, mais pas seulement.

Pour réussir dans la robotique, il faut selon Patrick Coupier, Pdg de Pellenc, une présence sur le terrain et une plateforme de téléservices. Le réseau de distribution de la marque assurera la proximité avec les utilisateurs. Le lien sera également mis en œuvre à travers l’environnement Pellenc Connect. Une interface en ligne qui permettra de superviser les robots à distance.

robot Agreenculture-Pellenc dans la vigne

Pellenc s’est concentré au départ sur le travail du sol mais prévoit d’autres outils pour occuper le robot.

Partenariat Pellenc-Agreenculture: premiers robots interlignes en 2023

Pellenc travaille depuis trois ans avec Agreenculture, notamment sur le développement d’un enjambeur autonome pour la vigne. Le nouvel accord devrait permettre l’arrivée des premiers robots interlignes Agreenculture-Pellenc dans les vignes ou les vergers en 2023. Prix annoncé: de l’ordre de 100.000€ avec des outils de travail du sol.

D’ici là, les partenaires doivent perfectionner le matériel. Mais ils veulent surtout mettre en place l’environnement pour opérer les robots à distance et accompagner les clients sur le terrain.

robot Agreenculture-Pellenc dans la vigne

La « boîte noire », qui est ici blanche, abrite une grande partie du savoir-faire d’Agreenculture.

De son côté, Agreenculture poursuit ses collaborations avec d’autres partenaires, comme Kuhn dans le domaine de la grande culture.

En complément, d’autres robots pour la vigne:

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement