Un robot enjambeur pulvérisateur chez Yanmar

Le constructeur japonais dévoile un prototype de robot enjambeur pulvérisateur destiné à travailler seul ou en groupe. Capacité, guidage, autonomie et prix: le point sur ce qu'il faut retenir.

Le robot Yanmar YV01 est capable de travailler dans des pentes atteignant 45%. (Crédit: Yanmar)

Sur le salon international des technologies du vin mousseux (Viteff), Yanmar dévoile le robot YV01. Encore à l’état de prototype, cet enjambeur pulvérisateur autonome a été spécialement développé pour les besoins du vignoble champenois. En outre, il peut grâce à ses chenilles progresser dans des pentes de 45%. De plus, il peut compenser jusqu’à 19% de dévers. Son dégagement sous châssis atteint 1,40m.

Ensuite, la marque japonaise précise que ce robot utilise une technologie électrostatique pour la pulvérisation. Concrètement, la bouillie appliquée, chargée négativement, est magnétiquement attirée par la feuille de vigne, chargée positivement. La pulvérisation électrostatique permettrait ainsi de garantir une meilleure couverture des deux faces de la feuille et de limiter la dérive. Cette technique d’application permet aussi de réduire la quantité de phytosanitaire utilisée.

Bientôt une version électrique ?

Par ailleurs, de par sa conception compacte et ses capacités de progression, il faut considérer ce robot comme un complément à un enjambeur. En outre, il pourrait remplacer les chenillards utilisés dans les parcelles les plus difficiles et qui exposent l’utilisateur au phyto. Donc il présente également un intérêt pour la sécurité de l’opérateur. Yanmar annonce un poids autour de la tonne, ce qui, combiné aux chenilles, devrait limiter le tassement des sols.

Le robot Yanmar utilise un moteur Honda de 27ch fonctionnant à l’essence. «Un choix technique pour répondre aux contraintes de poids et taille» précise la firme. Toutefois, un robot enjambeur électrique pourrait faire son apparition dans les prochaines années. Ensuite, concernant le guidage du YV01, il combine un autoguidage Rtk à un système de lidar et de détecteurs mécaniques d’obstacles. Une application smartphone permet de piloter les principales fonctions du robot.

Un prix de vente annoncé sous les 100.000€

Si le Yanmar YV01 est capable de pulvériser en totale autonomie, la réglementation impose une présence humaine à proximité. En outre, l’opérateur dispose d’une télécommande avec une portée de 500m, et si le robot ne capte plus son signal, il se met en sécurité. Précisons que cette télécommande sert également au chargement du robot sur un véhicule pour le transporter d’une parcelle à l’autre. Une unité YV01 peut pulvériser une surface d’un hectare en deux heures. Mais un opérateur peut gérer plusieurs robots en même temps pour un éventuel fonctionnement en groupe sur une surface plus importante.

Enfin, la commercialisation du robot Yanmar YV01 devrait débuter en 2023. Il s’agira alors d’une présérie de 30 unités destinées au secteur champenois. Yanmar annonce un prix de vente sous la barre des 100.000 euros. D’ici là, la firme japonaise va continuer sa phase de test en 2022 avec quelques robots. Autre information importante, l’unité de pulvérisation du robot peut se retirer et pourra laisser place à l’avenir à d’autres utilisations. En outre, Yanmar annonce travailler sur une fonction désherbage avec des outils interceps.

Les photos du robot Yanmar YV01

Fiche technique du robot Yanmar YV01

  • Moteur : 4 cylindres Honda (essence).
  • Puissance : 27ch.
  • Réservoir carburant : 19l.
  • Guidage : RTK, avec Lidar et détecteurs d’obstacle.
  • Cuve pulvérisation : 200l.
  • Vitesse : 4km/h.
  • Pente maximale : 45%.
  • Dévers maximal : 19%.
  • Poids : 1t.
  • Dégagement : 1,40m.
  • Prix : inférieur à 100.000€.

À lire également:

Un tracteur autonome Yanmar à moins de 100.000€ HT.

Le robot? Fantastique mais pas automatique!

Le robot, nouvel argument sex-appeal pour l’agriculture?

Pour découvrir la vidéo du robot Yanmar YV01, rendez-vous sur la chaîne YouTube du constructeur.

Entraid Vidéos

Que nous réserve Amazone pour Agritechnica?

Zworld: tout pour la récolte en décomposé

Une faucheuse andaineuse homologuée route

SAMI 4.0, le robot québécois qui cueille les brocolis

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement