Un tracteur autonome Yanmar à moins de 100.000€ HT

Yanmar met à jour ses tracteurs autonomes avec un signal de connexion plus stable et un positionnement plus rapide. Une nouvelle série qui sera commercialisée dès le 1er avril au Japon. Présentation et prix.

Yanmar débutera la commercialisation de son robot tracteur le 1er avril 2021 au Japon.

La commercialisation du tracteur autonome Yanmar débutera le 1er avril 2021 au Japon. Au programme, deux niveaux d’autonomie. D’une part une version intégrant autoguidage et gestion automatique des demi-tours. Donc une version requérant la présence d’un chauffeur dans la cabine. D’autre part une version proposant une conduite totalement autonome. Le pilotage des travaux peut alors se faire via une tablette. A noter, un système maître-esclave existe également. Ainsi, un chauffeur peut contrôler simultanément deux tracteurs.

Commercialisation du tracteur autonome Yanmar à partir de 98 000 € HT

A titre d’information, les prix du tracteur Yanmar autonome varie de 98 000 à 125 000 € HT sur le marché japonais. Pour la version partiellement autonome, comptez plutôt entre 85 000 et 110 000 € HT.

Ci-dessous, la vidéo Yanmar de présentation de ces tracteurs :

Par ailleurs, Yanmar a opéré une mise à jour concernant le guidage des tracteurs autonomes. Pour un signal plus stable et un positionnement plus rapide, la firme a opté pour une antenne multifréquence. En outre, elle reçoit des signaux du satellite GNSS sur trois fréquences différentes. L’intérêt est ici de sécuriser la conduite autonome par la continuité de la communication, même si le signal est interrompu sur l’une des fréquences. De plus, Yanmar annonce un temps de positionnement réduit de 75% avec cette technique.

commercialisation du tracteur autonome Yanmar

Présentation du guidage du tracteur autonome par antenne multifréquence.

Plus besoin de station de base

Auparavant, il fallait combiner le signal satellite à une correction d’une station de base, avec à la clé une précision de 3 cm. Désormais, avec ce signal multifréquence, il n’est plus nécessaire d’installer une station de base, et il peut être utilisé partout où un signal mobile est disponible.

De plus, cette stabilité de signal ouvre la porte aux travaux de précision, à des vitesses de travail inférieures à 0,5 km/h. Ainsi le robot tracteur Yanmar peut désormais réaliser labour et semis combiné.

Enfin, précisons que la série comporte 4 modèles de 88 à 113 ch, à roues ou à chenilles. Plus de détails sur le site Yanmar.

A lire sur cette thématique :

Rendre un tracteur conventionnel autonome ? C’est désormais techniquement possible.

Le transbordeur fait la navette entre la moissonneuse et le bord de la parcelle en autonomie.

Incroyable : un tracteur autonome « fait maison » par un agriculteur du Loiret !

Entraid Vidéos

Le palmarès des Sima Innovation Awards 2021

Ramasser les pierres au guidon d’un quad

Trektor: un tracteur autonome hybride en démo dans les vignes

Holmer Terra Variant 435: gros débit pour petit poids

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement