Le transbordeur fait la navette en autonomie

La robotisation des tracteurs avance à petits pas. L’AutoCart de Raven concerne les trajets entre la moissonneuse et la remorque en bord de champ.

Le tracteur est supervisé depuis la moissonneuse.

Raven lance sur le marché américain son système de tracteur autonome Raven AutoCart. Son objet : déplacer un transbordeur entre la remorque en bord de champ et la moissonneuse. Le conducteur de celle-ci peut ainsi vider en roulant et c’est lui qui supervise le tracteur autonome.

Raven ne précise pas quels modèles de tracteurs se prêtent aujourd’hui à cette modification. Toutefois, on sait que le dispositif AutoCart inclut un ensemble de capteurs, radar et caméras, pour assurer la sécurité. Il préserve également la possibilité de conduire le tracteur avec un vrai chauffeur sur le siège.

Raven AutoCart : une solution de la branche Raven Autonomy

Avec l’AutoCart, Raven donne suite au rachat en 2019 de la société Smart Ag, qui en avait commencé le développement. Rappelons que l’entreprise possède aussi depuis 2020 DOT Corporation, qui a créé un robot alternatif aux tracteurs. Le tout consolide sa branche Raven Autonomy.

Pour en savoir plus : Un robot canadien capable de semer, fertiliser, pulvériser et transporter.

Raven AutoCart

D’autres chantiers de récolte que la moisson peuvent s’envisager avec l’AutoCart.

En autoguidage avant d’être autonome

Cette question de l’automatisation de la conduite du transbordeur ou de la remorque jumelée à une récolteuse n’est pas nouvelle. Mais elle se concrétisait seulement pas un autoguidage.

En 2011, Case IH avait reçu une médaille d’or au Sima pour son V2V. Un système de communication maître-esclave entre deux véhicules. Il donnait par exemple la main au chauffeur de la moissonneuse pour piloter le tracteur menant le transbordeur.

 

 

John Deere commercialise pour sa part MachineSync, médaille d’argent à l’Agritechnica 2011. Il contrôle la vitesse et la direction du tracteur à partir de la marche de la moissonneuse durant la vidange en roulant.

John Deere MachineSync

Le MachineSync de John Deere à l’œuvre (avec des matériels de transport typiquement allemands).

A lire également :

Le tracteur autonome vu par Novatel.

Comment les cuma organisent le transport du maïs grain.

Entraid Vidéos

Que nous réserve Amazone pour Agritechnica?

Zworld: tout pour la récolte en décomposé

Une faucheuse andaineuse homologuée route

SAMI 4.0, le robot québécois qui cueille les brocolis

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement