Le Salon des Agricultures de Provence : première édition

Les 3, 4 et 5 juin se tiendra la première édition du Salon des Agricultures de Provence organisé par le département des Bouches du Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence. La Chambre d’agriculture en sera le maître d’œuvre.

L'occasion de rencontres entre producteurs en consommateurs.

Faire se rencontrer les consommateurs et les agriculteurs, c’est l’un des objectifs de ce premier rendez-vous du Salon des Agricultures de Provence qui entend favoriser les échanges directs entre agriculteurs et consommateurs et promouvoir ainsi la qualité et l’authenticité des productions locales. Implanté sur le site du domaine du Merle à Salon-de-Provence, ce salon en plein air s’articule notamment autour d’un village de producteurs, d’un espace machinisme, d’une ferme d’un millier d’animaux, d’ateliers pédagogiques et ludiques, d’aires de dégustation et de pique nique. Une dizaine de filières sera représentée : élevage, arboriculture, maraîchage, viticulture, oléiculture, grandes cultures, horticulture, riziculture, apiculture, etc.

Domaine du Merle

Le Domaine du Merle, site du Salon des Agricultures de Provence, est une plateforme pédagogique et expérimentale spécialisée dans l’élevage ovin transhumant, la gestion de l’eau et la production de foin de Crau AOP. C’est aussi, depuis 1931, la plus ancienne école de France pour la formation de bergers transhumant.

Des places de leader méconnues

L’agriculture départementale est leader au plan national dans la production de tomates, salades, courgettes, pêches-nectarines, poires, olives et riz. Elle occupe la 2e place pour la production d’aubergines et le 3e rang pour la production d’abricots et de pommes. Sur un marché de plus en plus concurrentiel, les 4900 exploitations des Bouches-du-Rhône génèrent un potentiel de production de 450 millions d’€ soit 25% du chiffre d’affaires du secteur de la région PACA. L’agriculture départementale génère 10000 emplois directs et 30000 emplois induits. Les 4900 exploitations occupent 148600 ha, soit 29% du territoire départemental. Les exploitations sont réparties à 26% en maraîchage, 17% en  arboriculture, 15% en viticulture, 13% en grandes cultures, et 7% en ovins/caprins.

Des circuits courts en développement

Le bassin de consommation départemental est estimé à 2 millions de personnes aux portes des exploitations. Un constat qui conduit les professionnels à développer les marchés de proximité. Aujourd’hui, près de 1300 exploitations des Bouches-du-Rhône , soit 25%, pratiquent une commercialisation via des circuits courts : marchés locaux, restauration collective, grande distribution locale. Une solution qui garantit au consommateur local un approvisionnement en produits frais, sécurisés, tracés et présentant un excellent bilan carbone.

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement