Un combiné anti-érosion sème le maïs en direct

La cuma Lot Environnement sème le maïs en un passage avec un combiné doté d’un strip-till animé. Ses objectifs: gagner du temps et préserver le sol.

Un travail du sol à la ligne de semis (photo Cuma Lot Environnement).

La cuma Lot Environnement a investi dans un combiné de semis de maïs avec strip-till rotatif Oekosem. Ce matériel suisse de marque Baertschi travaille le sol sur 30 cm de large tous les 75 cm, avec une dent d’ameublissement associée à une fraise rotative.

Deux arguments ont plaidé pour ce choix: l’érosion et le temps de chantier. Patrick Calmon, responsable de la cuma, explique: «Nous avons des pentes très sensibles à l’érosion. Aussi, les bandes de sol non travaillé la réduisent de façon flagrante par rapport au travail du sol classique. D’autre part, le printemps est une période chargée pour les éleveurs, avec les épandages et l’ensilage d’herbe. La cuma réalise le semis en prestation, avec l’apport d’engrais et d’insecticide compris, c’est un gain de temps pour eux.»

Réduction du travail du sol

Frédéric Bladou fait partie de ceux-là. Il a participé à des essais il y a 2 ans. Et son gaec fait appel à la cuma pour une dizaine d’hectares. «Le gain de temps et le risque d’érosion ont compté pour nous, mais c’est aussi une démarche de réduction du travail du sol. Dans l’exploitation, le maïs suit un ray grass ou un méteil ensilés.» Le ray grass restant dans la partie non travaillée est difficile à détruire, tandis que le méteil a peu de chances de redémarrer. Patrick Calmon ajoute que certains adhérents font semer dans un couvert végétal simplement roulé.

combiné semis maïs cuma Lot Environnement Baertschi Oekosem

Le principe de l’outil Oekosem (schéma constructeur).

195 €/ha

La prestation est facturée 195 €/ha par la cuma, sur la base d’un amortissement sur 1500 ha cumulés. Le combiné est en 4 rangs, avec un tracteur de 175 ch. C’est le bon compromis dans ce secteur en raison du petit parcellaire et du relief.

Les premières saisons ont montré quelques limites à l’Oekosem en présence de cailloux ou d’un sol insuffisamment ressuyé. Pour 2020, la dent d’ameublissement sera étroite et non de type patte d’oie, ce qui pourrait réduire cet inconvénient.

combiné semis maïs cuma Lot Environnement Baertschi Oekosem

La cuma intervient alors que l’adhérent a d’autres travaux urgents en cours (©Cuma Lot Environnement).

Des essais prometteurs

Les premiers essais de l’Oekosem ont eu lieu en 2018, sous l’égide de la coopérative Fermes de Figeac et avec l’appui de la plateforme d’agro-écologie de Toulouse-Auzeville. Conclusion de cette première saison: «D’ores et déjà, les rendements similaires et les coûts de la prestation permettent à cette technique d’être compétitive par rapport à un itinéraire classique labour. Elle apporte également d’autres avantages indéniables: du temps dégagé pour les éleveurs, une érosion limitée et une stratégie agroécologique d’avenir.» En 2019, la cuma Lot Environnement s’est fait prêter un combiné en attendant de recevoir celui qu’elle a commandé, attendu pour 2020.

combiné semis maïs cuma Lot Environnement Baertschi Oekosem

Les essais ont eu lieu avec un Oekosem utilisé en solo (©Fermes de Figeac).

 

D’autres solutions pour le semis de maïs en cuma:

Entraid Vidéos

Les robots deviennent réalité en grandes cultures

Une écimeuse en démonstration dans la Vienne

Le drone ou l’épandeur pour semer le couvert

Changement des pneus du tracteur : protocole et précaution

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement