Produits phytos: «agir plutôt que subir» dans les Landes et le Gers

Deux cuma landaises se sont rendues chez une voisine gersoise pour se renseigner sur sa station de traitement de l'eau. une solution qui fait son chemin dans les cuma et qui permet de réaliser des économies de phytos importantes.

Les cuma sont de plus en plus nombreuses à s'équiper de stations collectives de traitement de l'eau, et à réaliser de belles économies en phytos.

Les cuma de Hontanx et de Castandet, concernées par les aires d’alimentation de captages d’eau potable, réfléchissent à des moyens de réduire d’avantage leurs concentrations de produits phytosanitaires, notamment avec l’installation d’une station de traitement de l’eau «Aquaphyto».

Les adhérents des cuma ont pu découvrir le principe de ces stations lors d’une journée organisée par la Fédération des Cuma 640 le 5 mars dans le Gers, chez Alban Richass et au sein de la cuma des Potagères.

Les stations permettent de filtrer l’eau utilisée lors de la pulvérisation, de favoriser la dissolution des produits phytosanitaires, d’élever sa température et ainsi d’augmenter l’efficacité des différentes molécules actives tout en réduisant les doses. Un procédé très avantageux pour les ressources en eau et pour les porte-monnaies des agriculteurs.

A lire également: «Station phytosanitaire: faire le choix d’une aire individuelle ou collective?»

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement