Un diagnostic carbone payé à 90%

Vous êtes installé depuis moins de 5 ans? L’Etat prend en charge 90% de la réalisation du diagnostic carbone de votre exploitation.

Le diagnostic carbone est la première étape en vue d’obtenir un 'label bas carbone' permettant ensuite de monnayer les démarches positives entreprises sur son exploitation, telle que la plantation et l’entretien de haies bocagères.

Le Plan France Relance a prévu une ligne spécifique de 10 millions d’euros pour financer le dispositif «Diagnostic Carbone». Les agriculteurs installés depuis moins de 5ans peuvent bénéficier de ce dispositif. Ils  auront à s’acquitter seulement du solde, soit 10% du coût complet (environ 200-250 €). En effet, Le plan France Relance finance à 90% la réalisation de ces diagnostics.

Pourquoi faire?

De quoi s’agit-il? L’objectif d’un bilan carbone est «d’identifier les mesures concrètes à prendre en faveur de l’environnement, tout en veillant à leur intégration au projet économique des exploitations» indique le ministère de l’Agriculture. En pratique, le diagnostiqueur mesure les émissions de gaz à effet de serre de l’exploitation, son potentiel de stockage de carbone et sa vulnérabilité au changement climatique. À l’issue de cette analyse, un plan d’actions est proposé à l’exploitant pour identifier :

  • les leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (ex : changement de certaines pratiques)
  • les solutions en faveur du stockage de carbone

Un label bas-carbone rétributif

En deuxième lieu, le diagnostic carbone permettra d’obtenir le label bas carbone. Avec ce label, une exploitation peut prétendre à une compensation financière. Les efforts qu’elle réalise en matière de séquestration de carbone pourront en effet être rétribués. Par exemple, en s’engageant dans des projets (généralement prévus sur 5ans) en lien avec des entreprises polluantes. Il s’agit d’entreprises prêtes à compenser leurs propres émissions en finançant des projets de stockage de carbone ou de réduction des émissions de gaz à effet de serre mis en œuvre par des exploitations agricoles.

Pour l’instant, ces trajectoires environnementales vertueuses menées à l’échelle des territoires, sont encore balbutiantes. Demain, compte-tenu de la pression environnementale croissante qui pèse sur les entreprises, elles risquent de devenir très attractives.

À lire sur le même sujet:

80€ la tonne de carbone séquestrée par les haies

Payé pour réduire son carbone

L’élevage va recevoir un label pour vendre ses crédits carbone

Entraid Vidéos

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement