ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Apprentissage: prolongation des aides de 5.000€ à 8.000€

Partager sur

Apprentissage: prolongation des aides de 5.000€ à 8.000€

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, en visite chez le constructeur Sulky Burel dans la cadre du dispositif Réussir l'industrie en 2018.

Apprentissage: la ministre du Travail Muriel Pénicaud avait annoncé cet été des aides de 5.000€ à 8.000€, sans condition, pour les petites entreprises, prolongées jusqu'au 31 mars. Il est encore temps d'embauche un apprenti en cuma.

[Mise à jour du 15/03/2021] «On a aidé les entreprises. On leur demande d’aider les jeunes». La ministre du Travail Muriel Pénicaud avait annoncé le 4 juin des mesures fortes pour remobiliser les entreprises (notamment les petites) sur l’apprentissage. Et plus particulièrement une aide financière à l’embauche en apprentissage à hauteur de minimum 5.000€ (jusqu’à 8.000€). Initialement, ces aides devaient s’arrêter au 28 février 2021. Mais le gouvernement vient d’annoncer leur prolongation jusqu’au 31 mars 2021.

Ce coup de pouce à l’embauche est sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés. Et les cuma entrent dans ce cadre. Objectif de cette enveloppe: éviter que des milliers de jeunes se retrouvent sans formation. De plus, ces mesures servent à compenser le manque de visibilité des employeurs dans le sillage de l’épidémie de Covid-19.


Aide financière à l’embauche en apprentissage: plus d’un milliard d’euros sur la table

En outre, le président de la République avait confirmé aux partenaires sociaux, le même jour, mettre «sur la table» plus d’un milliard d’euros pour le financement de cette aide. Ainsi l’exécutif souhaite aussi maintenir le niveau d’embauches en apprentissage. Ce dernier avait culminé en 2019 avec, selon les chiffres du gouvernement, une hausse de 16% des nouveaux contrats.

Ensuite, ces mesures dégraderont nécessairement l’état des finances publiques. Mais il s’agit de mesures jugées stratégiques. Elles entendent favoriser la création d’une main d’œuvre qualifiée et opérationnelle sur le futur marché de l’emploi. Une vague de départs en retraite devrait s’amorcer, y compris dans le secteur agricole, qu’il va falloir compenser dans les années à venir.

«Il s’agit d’un dispositif très incitatif», réagit Edwige Bento, animatrice Emploi au sein de la fédération des cuma Landes Béarn Pays Basque.

De 5.000 à 8.000€ pour embaucher un apprenti

Dans le détail, les entreprises de moins de 250 salariés qui recruteront un apprenti du 1er juillet et jusqu’au 31 mars 2021 bénéficieront, sans conditions, d’une aide de 5.000€ pour un apprenti mineur, et de 8000€ pour un apprenti majeur jusqu’à 20 ans. Par ailleurs, les employeurs des apprentis âgés de 20 à 25 ans devraient bénéficier d’un soutien financier fort. Leur laissant un reste à charge minimal.

A lire sur ce sujet: 8.000€ d’aides pour 1 an d’apprentissage, un tarif divisé par trois.

Les formations visées s’étendent du CAP à la licence professionnelle. Auparavant, le soutien pouvait aller jusqu’à environ 4.000€. Et il ne concernait que les formations allant jusqu’au bac. Le versement de l’aide sera déclenché après instruction du dossier de demande.

Enfin, l’apprenti bénéficiera d’un délai de 6 mois pour trouver une formation. Concrètement, cela signifie qu’il a jusqu’au 31 mars 2021 pour trouver une entreprise qui l’accueille. Ce délai avait déjà été étendu de 3 à 6 mois lors de l’épidémie de Covid-19.

A lire également: Prolongation de la prime de 4000€ pour le dispositif 1 jeune 1 solution.