ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Contrôle laitier: moins d’élevages, mais plus gros

Partager sur

Contrôle laitier: moins d’élevages, mais plus gros

En moyenne, la production laitière brute s'élève en 2019 à 8446 kg pour une durée de lactation de 335 jours, révèle le Contrôle laitier.

Le site de l’Idele vient de publier les résultats du Contrôle laitier pour 2019.

France conseil élevage (FCEL) et le Comité national brebis laitière (CNBL) ont présenté, avec le concours de l’Idele, les résultats des élevages bovins, ovins et caprins inscrits au contrôle laitier en 2019. L’érosion du nombre d’élevages bovins lait contrôlés se poursuit avec –5,6% par rapport à 2018. Mais la diminution du nombre de lactations recensées est moins rapide: 2%. Sans surprise, ces chiffres confirment la tendance à l’agrandissement des élevages, amorcée maintenant depuis de très nombreuses années. Près de la moitié des élevages laitiers contrôlés compte désormais plus de 60 lactations.

Production individuelle stable

Ce sont toujours les Prim’Holstein, Montbéliardes et Normandes qui dominent nettement l’effectif. La production individuelle fait du surplace. Elle s’élève à 8446 kg, pour une durée de lactation moyenne de 335 jours. En revanche, les taux augmentent (butyreux et protéique) et surtout, la situation cellulaire s’améliore sensiblement. Côté chèvres, le nombre de troupeaux et d’animaux contrôlés progressent légèrement en 2019. Le niveau de production moyen se situe à 963 Kg par lactation.