Combien coûte un chantier d’ensilage?

Un chantier complet d’ensilage de maïs, du champ au silo, coûte entre 179 et 309€/ha dans nos calculs. La saturation de la machine, le débit de chantier et surtout l’éloignement des parcelles expliquent les écarts. Ensuite, l’éleveur met ces chiffres en balance avec la quantité de lait qu’il sortira de son silo.

Combien coûte un chantier d'ensilage de maïs ?

Quel est le coût d’un chantier d’ensilage ? Vaste question ! Si l’on pense tout de suite à l’ensileuse, il faut y ajouter le transport (2, 3, 4 bennes ou plus), et la confection du silo. Alors, le coût total, ça dépend ! Pour tirer les choses au clair, nous avons exploré plusieurs situations. Les valeurs sont ramenées à la tonne de matière sèche. Commençons par ce qui ne change pas.

Notre maïs affiche un rendement de 14t MS/ha, avec un taux idéal de 33% MS. L’ensileuse de 550ch va offrir un débit de chantier de 2, 2,5 ou 3 ha/h. Elle coûte 248€/h carburant compris, pour une utilisation de 200h/an. Toutefois nous verrons ce qui change avec 180 ou 230h/an.

Pour le transport, nous utilisons des bennes de 34m3, homologuées 40km/h, et facturées 0,89€/ha. Elles sont emmenées par des tracteurs de 160ch, coûtant 28€/h carburant compris. Les parcelles sont éloignées de l’exploitation d’une distance de 4, 6 ou 10km aller-retour. Ce qui change naturellement le nombre d’attelages nécessaires pour le transport.

Coût d’un chantier d’ensilage : de 179 à 309€/ha

Le silo est réalisé par deux tracteurs de 160ch à 28€/h. Pour un débit de chantier de 2ha/h, l’application TassSilo nous indique qu’ils doivent peser au moins 5,6t: c’est acquis. A 2,5ha/h, il faut 7t par engin. On y est avec un peu de lestage. A 3ha/h, TassSilo nous demande 16,8t sur le silo, soit deux tracteurs de 8,4t. Nos 160 ch devront être bien lestés (ou remplacés par des 180ch mais la différence de coût est faible). Enfin, tous les opérateurs sont valorisés à 20€/h.

coût chantier ensilage

Calcul du coût moyen d’un chantier d’ensilage selon l’étude Rayons X Entraid’.

En prenant les valeurs moyennes de toutes ces hypothèses, notre chantier revient à 16,50€/t MS, soit 231€/ha, confection du silo incluse. L’ensilage proprement dit représente 47% du total. Et le transport arrive juste derrière avec 37% ! La main-d’œuvre représente quant à elle 24% de ce total, toutes fonctions confondues (sept chauffeurs en tout). Si l’on intègre seulement le coût du chauffeur de l’ensileuse, souvent un salarié, et que le temps de l’exploitant et de l’équipe d’entraide est considéré comme gratuit, ce chantier moyen se chiffre à 13,10€/t MS, soit 183,40€/ha.

Par ailleurs, en prenant les valeurs les plus favorables (machine utilisée 230h/an, débit de 3ha/h et parcelles à 4km A/R), ces coûts cumulés tombent respectivement à 12,80€/t MS et 179,20€/ha (les sept conducteurs compris). Enfin, avec au contraire le cas le moins favorable (machine utilisée 180h/an, débit de 2ha/h et parcelles à 10km A/R), les totaux montent à 22,10€/t MS et 309,40€/ha (sept chauffeurs).

Ainsi, la fourchette est donc large, et mieux vaut viser juste.

L’effet débit de chantier

A puissance égale, le débit de l’ensileuse peut varier, selon la configuration de la parcelle, l’état de la culture (verse) et le bon déroulement des opérations. Entre nos deux hypothèses extrêmes, 2 et 3ha/h, le coût de l’ensilage seul passe de 9,60 à 6,40€/t MS, soit un facteur de 3 à 2. Le chantier complet passe lui de 18,70€/t MS (261,80 €/ha) à 13,80€/t MS (193,20 €/ha).

Rayons X - chantier ensilage

L’effet utilisation sur le coût d’un chantier d’ensilage

Par ailleurs, le coût de l’ensileuse seule dépend naturellement de la charge de travail de la machine. Elle varie selon la diversité des récoltes (maïs, herbe, CIVE…), la dimension du groupe (local, cantonal, inter-cuma…), ou encore le choix de privilégier le prix de revient de l’ensileuse (planning tendu) ou la disponibilité. En passant de 180 à 230h/an, notre machine coûte de 8,40 à 6,70€/t MS (conduite comprise).

Le chantier en entier revient quant à lui à 17,30€/t MS (242,20€/ha) dans le premier cas, et 15,60€/t MS (218,40€/ha) dans le second. La différence n’est pas si énorme quand on la regarde à l’arrivée dans le silo.

coût chantier ensilage

L’effet distance

Ensuite, le transport de l’ensilage mobilise des chauffeurs, des tracteurs et des bennes, qui pèsent plus du tiers dans le coût total de notre cas de figure moyen. Dans nos deux hypothèses extrêmes, parcelle à 2km (4km AR) et à 5km (10km AR), la phase transport coûte respectivement 4,40€/t MS (61,60€/ha) et 8,10€/t MS (113,40€/ha). Quasiment du simple au double.

Le chantier complet monte pour sa part de 14,80€/t MS (207,20€/ha) à 18,50€/t MS (259€/ha). La part du transport dans ce total représente 30% pour 4km, et 44% pour 10 km. Le coût du transport se partage sensiblement à l’identique entre du matériel et de la main d’œuvre pour toutes les distances. Les chauffeurs pèsent en effet 23,1% du total à 4km AR, et 24,7% à 10km AR.

coût chantier ensilage

L’effet rendement sur le coût d’un chantier d’ensilage

En conditions favorables, le rendement du maïs dépasse les 14t MS. Prenons une valeur de 18t MS/ha. Notre ensileuse n’ayant pas changé, nous considérons que le débit ramené à la quantité récoltée à l’heure reste le même. Elle descend ainsi de 2,5 à 2ha/h. La simulation montre que dans ce cas, le coût total du chantier d’ensilage ramené à la tonne de matière sèche change peu.

Pour des parcelles à 6km AR, il passe de 16,50 à 16€, et pour 10km AR, de 18,50 à 18€. La facture à l’hectare est bien sûr plus élevée.

coût de chantier ensilage de maïs

L’effet volume

En choisissant des bennes plus grosses, 40m3 au lieu de 34m3, le calcul montre qu’on en économise une pour le transport. Dans les conditions moyennes de départ (6km AR), le coût total du chantier descend de 16,50 à 15,10€/t MS, soit de 231 à 211,40€/ha. Pour un trajet plus long de 10km AR, le montant initial de 18,50€/t MS, ou 259€/ha, tombe à 17,10€/t MS, soit 239,40€/ha. Une baisse appréciable d’environ 8%.

La valeur alimentaire

Enfin, l’ultime calcul consisterait à déterminer en quoi le chantier peut interférer sur le nombre d’UF que l’éleveur tirera de son silo, et donc d’un revenu en litres de lait. Il est très difficile à effectuer, mais il aurait de l’intérêt. Les éleveurs en tiennent compte dans leurs réflexions. Trois exemples.

Une machine saturée, moins chère à l’heure, risque de récolter un peu tard, avec un maïs plus difficile à conserver et finalement moins riche. Un silo confectionné trop vite, avec un matériel trop léger, a la même conséquence. Un éclateur très serré ralentit le chantier et augmente son coût à l’hectare, mais peut permettre au maïs de libérer plus d’amidon et donc de valeur alimentaire.

A lire dans le dossier Rayons X – Ensileuses:

Claas Jaguar 950 aux Rayons X: prix d’achat, décote et frais d’entretien. (Vidéo)

John Deere 8400 aux Rayons X: prix d’achat, décote et frais d’entretien. (Vidéo)

New Holland FR 550 aux Rayons X: prix d’achat, décote et frais d’entretien. (Vidéo)

Claas Jaguar 850 aux Rayons X: prix d’achat, décote et frais d’entretien. (Vidéo)

Consultez les autres chantiers passés aux Rayons X

A LIRE également

La Boutique