Déléguer, c’est l’avenir

Quelles que soient la taille et les activités de la cuma, il est possible et même souhaitable de déléguer. Les responsables s’en trouvent soulagés et il devient plus facile de les remplacer. Témoignages.

Joseph Rouxel, président, et Nicolas Besrest, salarié responsable de la cuma de Plurien.

Quelles sont les tâches déléguées ?

JR : Le conseil prend les décisions importantes relatives à la gestion de la cuma en travaillant en commissions. Nicolas met en œuvre ces décisions avec l’équipe salariée, gère les problèmes au quotidien, contribue à établir un prévisionnel des besoins en matériels sur 4 à 5 ans, contacte les concessionnaires, assure l’administration… Un véritable travail de direction.

NB : Je réalise la facturation, les fiches de paie, les commandes des pièces et de carburant… Le planning est géré par Emmanuel, la pulvérisation par Christophe. J’organise l’embauche des saisonniers pour avoir le meilleur service possible.

Depuis quand déléguez-vous ? 

JR : Difficile de fixer une date exacte, cela a commencé avec notre premier chauffeur responsable qui avait le statut associé non coopérateur et gérait le planning. Puis en 2003, à son départ en retraite, le nouveau responsable a poursuivi avec ce même statut et en 2014, Nicolas a pris le relai.

Quelles sont les qualités nécessaires ?

JR : Autonomie, rigueur, être gestionnaire, adaptabilité et un bon relationnel. Nous souhaitions quelqu’un qui bénéficie du soutien de l’équipe afin de la fédérer autour des projets de la cuma. Il ne faut pas oublier que Nicolas a deux casquettes il fait partie du CA et il manage l’équipe salariée.

NB : Patience et retenue, il faut aussi une bonne organisation, une bonne dose d’intuition pour anticiper les évolutions, un esprit de synthèse et savoir donner des priorité aux activités et décisions à prendre. 

Quelle organisation avez-vous mis en place ?

JR : tous les lundis soirs, le vice-président et moi rencontrons Nicolas pour faire un tour d’horizon de la semaine, voir les problèmes rencontrés. Tout administrateur qui le souhaite peut se joindre à nous. En cas de  besoin, Nicolas peut nous contacter à tout moment.

NB : C’est nécessaire car un regard extérieur sur un problème permet de le résoudre plus rapidement et de ne pas rester seul face aux décisions à prendre. Je transmets les informations,  calcule les coûts et les options qui seront présentés au conseil.

Pour l’avenir ?

JR : Il n’est pas question de revenir sur les délégations, mais plus de fixer le cadre de fonctionnement, d’investir de manière plus prudente, face aux difficultés du monde agricole. Nicolas est force de proposition, il transmet les infos du terrain et les souhaits des adhérents. Rendre service à tous les adhérents, pérenniser la cuma et ses emplois, c’est l’objectif de tous. 

Formation technicien agent de maîtrise

La création du statut de Technicien Agent de Maîtrise (TAM) dans la convention collective des Cuma Bretagne Pays de Loire, a permis d’harmoniser le statut avec les activités déjà exercées par des salariés responsables.
La fédération a accompagné les Cuma dans la mise en place de ce statut en organisant une formation des salariés concernés et de leurs responsables.
Afin de mettre en avant les besoins de communication et d’échange entre TAM et responsables, la délégation, les limites du poste, la gestion de l’équipe salariée… Pour cette formation, la Fédération a construit un module spécifique aux Cuma en se faisant accompagner d’une formatrice, Mme Perot (CCI de Saint Brieuc), qui a apporté son expertise en communication et organisation.
Six cuma des deux départements ont bénéficié de cette formation, qui se déroule en deux temps : 3 jours salariés et un jour responsables en juin et une journée commune en décembre pour faire une mise en commun des expériences de chacun dans les cuma.
Les participants ont beaucoup apprécié de pouvoir partager en petit groupe sur des thèmes qui leurs sont communs et une rencontre annuelle du groupe a été demandée pour poursuivre les échanges.

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement