[Comparatif] Cinq presses à balles rondes à l’épreuve dans le foin

Machinisme Agricole Tests et avis
essai comparatif de 5 presses à balles rondes, Limousin

Une grosse mobilisation pour conduire et réaliser les mesures. 5 presses à balles rondes : Claas Variant 460 F, John Deere V461 R, Krone Comprima V150 XC, Kubota BV 5200 et Massey Ferguson RB 4180 V.

13/12/2018 - 06:30

[Exclusif] Un essai comparatif de 5 presses à balles rondes à chambre variable a été réalisé dans le Limousin. La John Deere V461 R s’est révélée la plus rapide, et la Kubota BV 5200 la plus économe en carburant. Le niveau de pertes est faible dans tous les cas.

Partagez cet article: [Comparatif] Cinq presses à balles rondes à l’épreuve dans le foin

Un groupe de techniciens des chambres d’agriculture du Limousin et les éleveurs du GIEE du Thaurion mènent depuis plusieurs années des essais sur la récolte du foin (*). En 2018, ils ont testé 5 presses à balles rondes à chambre variable dans un foin de luzerne-dactyle. La parcelle affichait un rendement de 4,2 tMS/ha et le taux d’humidité était optimal pour le pressage: 87% MS.

Cinq presses à balles rondes à chambre variable ont été testées : Claas Variant 460 F, John Deere V461 R, Krone Comprima V150 XC, Kubota BV 5200 et Massey Ferguson RB 4180 V.

De nombreux critères ont été mesurés: pertes de fourrage au pressage et au liage, débit de chantier, poids et densité des balles, consommation de carburant. Les 5 presses étaient menées par le concessionnaire ou le constructeur.

essai presses limousin

Chambre: 2, 4 ou 5 courroies, ou un système à sangles et barrettes.

Consigne: un serrage moyen

Pour les mesures de pertes et de débit, les constructeurs étaient libres des réglages, avec pour seule consigne de réaliser un serrage «moyen», correspondant à ce qui se pratique habituellement pour du foin. A l’arrivée, les densités se sont avérées homogènes, sauf pour la Massey Ferguson qui a serré un peu plus, 198 kg MS/m3 contre environ 176 kg MS/m3 pour les autres. Les diamètres diffèrent également, sachant que la Claas et la Krone sont limitées à environ 1,50 m contre 1,80-2 m pour les autres. C’est pourquoi certains résultats ont été convertis pour les exprimer à la tonne de fourrage et non à la balle.

essai presses chambre variable

Un diamètre maxi de 1,50 à 2 m selon la machine.

essai presses limousin

La Massey Ferguson était réglée sur plus « serré ».

Des pertes modestes

Dans cet essai, les pertes se sont élevées à seulement 67 kg/ha en moyenne au pressage (en comptant l’ensemble de l’opération, y compris le liage et l’éjection). «C’est peu à côté des autres opérations, sachant que le travail a été réalisé en plein après-midi, précise Pierre Lépée (chambre d’agriculture de la Creuse), coordinateur de cet essai. Nous avons par exemple mesuré 253 kg/ha à la fauche, et environ 110 kg/ha à chaque fanage.» Il prévient également: «Avec une conditionneuse à rouleaux et non comme ici à doigts, on descendrait à environ 150 kg/ha de pertes pour la fauche. Il faut également savoir que le fanage a été réalisé à faible régime et à la rosée. Lors d’un fanage plus classique, les pertes peuvent monter à 250 kg/ha, comme nous l’avons constaté dans d’autres essais.»

Claas Variant 460 F, John Deere V461 R, Krone Comprima V150 XC, Kubota BV 5200 et Massey Ferguson RB 4180 V.

Le chaume artificiel placé sous l’andain permet de mesurer les pertes en cours de pressage.

essai presses Limousin

De grosses différences dans l’origine des pertes.

Les presses ne sont pas toutes au même niveau de pertes. Si on ramène le chiffre à la tonne pressée, il va de 1,5% à 1,8% (en matière sèche). Pertes les plus faibles: John Deere et Massey Ferguson, puis Kubota (10% de plus que JD), Krone (14% de plus) et Claas (17% de plus). Le niveau reste toutefois modeste.

On observe également des différences dans l’origine de ces pertes. Sur la Krone, 22% ont lieu au liage et à l’ouverture de la porte, le reste au travail. A l’opposé, sur la Claas, seulement 4% surviennent au liage et à l’ouverture de la porte. Les presses faisant des balles plus grosses ont à cet égard l’avantage de lier moins souvent donc de perdre moins. Autre remarque: le niveau de pertes n’est pas lié au nombre de courroies de la chambre (2, 4 ou 5).

essai presses limousin

La bâche recueille les pertes ayant lieu durant le liage et l’éjection.

Débit de chantier: John Deere en tête

Chaque chauffeur a librement optimisé sa vitesse de travail. En termes de débit de chantier, la John Deere s’est révélée la plus productive, avec 22 t MS/h. La Krone arrive en seconde position, avec 18 t MS/h (18% de moins), et les trois autres affichent 17 t MS/h. Une précision: tous ces modèles sont dotés d’un ameneur rotatif. La John Deere est également la plus rapide au liage: 19 s (pour 3 tours de filet) et la Krone la plus lente: 33 s.

essai presses limousin

Jusqu’à 22 t/h de débit de chantier pourla presse John Deere V461 R.

Consommation: Kubota la plus sobre

Pour la mesure de consommation de carburant, les constructeurs ont travaillé sur la même base. Les presses devaient en effet réaliser 3 balles de 1,50 m de diamètre. A l’arrivée, il subsistait des petites différences de diamètre: 1,50 à 1,55 m, mais les densités étaient plus homogènes: de 169 à 181 kg MS/m3. Si on ramène la consommation à la tonne de matière sèche, la presse Kubota s’est avérée la plus sobre: 0,90 l/t MS, et la Krone la plus gourmande: 1 l/t MS (+12%). Cette dernière a sans doute été pénalisée par un réglage de densité un peu moins poussé et un poids relativement élevé (4,3 t). Les autres sont entre les deux, en dessous de 0,95 l/t MS. Pour donner un repère pratique, cette consommation correspond à 3,5-4 l/ha pour une récolte de 4 t MS/ha.

essai presses Limousin

La consommation est mesurée en alimentant le tracteur à partir d’un bidon et en pesant avant-après.

 

essai presses consommation

Des résultats relativement serrés pour les presses : Claas Variant 460 F, John Deere V461 R, Krone Comprima V150 XC, Kubota BV 5200 et Massey Ferguson RB 4180 V.

Comment réduire les pertes

Pierre Lépée rappelle quelques conseils pour réduire les pertes sur un chantier de foin, notamment en présence de légumineuses:

  • A la fauche, préférer une conditionneuse à rouleaux avec un réglage optimum de manière à aplatir les tiges.
  • Faner tôt le matin, à la rosée, avec un régime faible de la prise de force.
  • Andainer avant midi, toujours régime faible de la prise de force, puis presser en fin de journée.

(*) En 2015: comparaison de 3 types de faucheuses, en 2016: essai d’itinéraires de fanage et test de 4 faucheuses, en 2017: essai de 5 types d’andaineurs. En 2018, le groupe de travail comprenait des spécialistes des chambres d’agriculture de la Creuse, Haute-Vienne et Corrèze, ainsi que l’ OIER Des Bordes, et des agriculteurs membres des GDA de Bourganeuf, de la cuma Vallée du Thaurion et du GIEE du Thaurion. Les cinq presses ont été mises à disposition et réglées par les Ets Maridat Colondannes (Claas), Micard Guéret (John Deere), Krone France, Agri23 La Souterraine (Kubota) et Laville Agri La Souterraine (Massey-Ferguson).

Publicité
Simple Share Buttons