ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Lentilles en semis direct: est-ce que ça marche?

Partager sur

Lentilles en semis direct: est-ce que ça marche?

Le semis direct de lentilles sur couvert végétal à l'essai en Haute-Loire.

Face à la diminution d’efficacité des quelques herbicides homologués pour le désherbage de la lentille, la technique du semis direct est expérimentée en Haute-Loire.

Bénéficiant d’une AOP, la lentille verte du Puy voit ses surfaces diminuer régulièrement. De près de 5.000ha il y a quelques années, la surface implantée cette année flirte avec les 2.000ha. En cause un manque d’efficacité des produits homologués pour le désherbage de la culture. La solution passe peut être par le semis direct de la lentille.17

Des essais de semis direct pour l’implantation de la lentille

La lentille est une culture très sensible à la concurrence. Pour limiter le développement des adventices, des essais d’implantation de la culture en semis direct sont en cours. Le principe est de mettre en place un couvert végétal à l’automne. Sa destruction s’effectue soit naturellement par le gel soit par un passage de glyphosate. Ensuite le passage d’un semoir direct met en place la culture.

plusieurs semoirs à disques et à dents à l'essai pour le semis direct de la lentille.

L’objectif dans ces essais de semis direct de lentille est de remuer le moins possible le sol. Une façon de ne pas mettre en germination les graines d’adventices présentes dans les premiers centimètres.

Plusieurs semoirs direct à l’essai

Plusieurs semoirs à dents ou à disques étaient à l’essai chez Eric Bailly en collaboration avec la chambre d’agriculture et la fdcuma. Les passages s’effectuaient derrière un couvert d’avoine brésilienne et de colza détruit au glyphosate. Pour l’agriculteur, «l’objectif est de remuer le moins possible la terre pour ne pas remettre des adventices en germination.»

En plus, le semis direct permet de lutter contre l’érosion et de maintenir une certaine fraicheur sous le mulch. Un atout en période de sécheresse pour cette culture de printemps. Les levées seront comptabilisées pour chaque semoir et la récolte pesée pour voir les différences.

A lire: Semis direct: une solution anti sécheresse?

Travailler sur les couverts

L’autre objectif est de pouvoir sélectionner un type de couvert qui puisse être détruit en même temps que le semis. Pour le moment les essais comportent des graminées difficiles à détruire mécaniquement avec un rouleau faca installé à l’avant du tracteur. «Cela permettrait de supprimer un passage d’outil et de se passer du glyphosate.»

Pour le moment, le semis direct de lentille n’a pas d’impact positif sur les charges de mécanisation. Il faut en effet toujours effectuer différents travaux pour la mise en place des couverts.