Été pourri, les moissons toujours pas terminées

Alors que les moissons peinent à se terminer, France Agrimer, Arvalis et Terres Inovia dressent un portrait très mitigé de l’année 2021. Nous y ajoutons des échos des réseaux sociaux.

Certaines mouillères ont même entravé les chantiers (crédit photo Antoine Foncelle).

Les nombreux échos du terrain montrent combien les moissons se déroulent difficilement cette année. France Agrimer, Arvalis et Terres Inovia dressent un bilan provisoire qui donne une vue d’ensemble.

Des céréales très hétérogènes

Pour les céréales à paille, les rendements estimés dépassent la moyenne quinquennale. Néanmoins il y a eu des coups durs, liés selon le cas à un manque d’eau, au gel ou à des coups de chaud. Les blés rentrés à ce jour affichent des PS irréguliers et en retrait par rapport au potentiel. D’autre part, les teneurs en protéine s’avèrent hétérogènes, mais généralement élevées dans l’Ouest, le Sud et l’Alsace. Par contre, plus faibles ailleurs. Rendement moyen : 74,2 q/ha.

Moissons OK pour les orges de printemps

Les orges d’hiver montrent des rendements en hausse, et des teneurs en protéines conformes pour une utilisation brassicole. Rendement moyen : 69,7 q/ha. Les blés durs affichent un rendement globalement bon avec de fortes disparités entre région. Le Sud-Ouest et Poitou-Charentes ont souffert. La qualité n’est pas non plus partout au rendez-vous. Par contre, les orges de printemps semblent pour leur part avoir réussi, avec un rendement moyen de 63,2 q/ha.

Des records en colza

Le colza s’affiche comme la culture de l’année, avec un rendement moyen de 35 q/ha, et des records à plus de 50. Mais il a connu aussi des accidents, certains dans l’Est ont notamment récolté des grains germés. Les pois ont connu des attaques du climat et des maladies. Ils offrent un rendement moyen de 33 q/ha et une qualité pas toujours satisfaisante. Enfin les féveroles d’hiver accusent les effets de la météo, et arrivent à un rendement moyen inférieur à 20 q/ha.

En complément sur les moissons 2021:

Entraid Vidéos

Une cuma pour changer de modèle

La viticulture imagine la gestion durable de ses sols

Vague de gel dévastatrice dans les cultures

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement