ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Farm Leap: le Ceta en ligne «indépendant»

Partager sur

Farm Leap: le Ceta en ligne «indépendant»

Les fondateurs de Farm Leap se sont fixés un objectif de 2000 utilisateurs pour disposer d’une data de base.

Dans la lignée des plateformes de services agricoles en ligne, Farm Leap travaille actuellement sur sa version Beta et devrait lancer un premier bouquet de service début 2017.

En agriculture, on valorise peu les données», lâche Anaël Bibard, fondateur avec Yannick Pages (WikiAgri) et Maxime Rigot (docteur en biologie) du « Ceta en ligne » FarmLeap. Les trois entrepreneurs qui autofinancent pour le moment leur initiative, avec le support d’un incubateur de start-up à Grenoble, comptent réaliser des tests utilisateurs dès janvier pour le lancement d’un premier bouquet de service lors du Sima 2017.

Un « Farmers Network » à la française

Ce spécialiste de la gestion, qui œuvre au CER de l’Isère depuis sept ans, a fait le constat de l’absence de liaison entre les données agricoles qu’elles soient économiques ou agronomiques. «L’idée de FarmLeap est de valoriser les données des agriculteurs sans que ces dernières passent par les coops et les négoces», explique l’entrepreneur. Avec comme maître mot l’indépendance et la propriété des données à ceux qui les créent, FarmLeap souhaite développer un service par et pour les exploitants agricoles. «Coop, négoces et agroéquipements ne doivent pas connaître les données des agriculteurs», insiste Anaël Bibard.

Sur le modèle de la célèbre plateforme « Farmers network » aux Etats-Unis, FarmLeap procurera à ses utilisateurs des références sur l’ensemble de la conduite de leurs exploitations: optimisation des traitements, suivi parcellaire, plan de fumure, irrigation, etc. Se comparer, discuter en saisissant ses propres données, tel est le service que souhaite offrir la plateforme.

Avec l’ambition de faire de la modélisation de haut niveau, les fondateurs de Farm Leap se sont fixés un objectif de 2000 utilisateurs pour disposer d’une data de base. Ils prévoient d’ailleurs de réaliser une levée de fonds d’ici un an pour financer les agronomes et le data scientist…

A lire aussi :

  • https://www.entraid.com/a/2016/09/19/productions-energies/cultures/capteurs-bigdata-agriculture
  • https://www.entraid.com/a/2016/10/07/actus-des-groupes/le-national/numerique-en-agriculture