Ça «Innov’cuma» pour la Vallée du Loir

En région
Innov’cuma 2019, portes ouvertes de la cuma Vallée du Loir

Le 27 juin à Saint Martin-des-Bois. En pleine canicule, cette édition 2019 d’Innov’cuma a tout de même attiré les agriculteurs, notamment sur la nouvelle activité broyage.

08/07/2019 - 18:00

Comme chaque année, la cuma de la Vallée du Loir, a organisé sa grande journée portes ouvertes, fin juin à Saint-Martin-des-Bois, avec un focus particulier sur sa nouvelle activité de broyage de branches .

Partagez cet article: Ça «Innov’cuma» pour la Vallée du Loir

Placé sous le signe de l’innovation, ce grand rendez-vous est l’occasion de voir la panoplie complète des matériels dont dispose le groupe, mais aussi les nombreux partenaires présents. Parmi la centaine de visiteurs, de nombreux agriculteurs ont profité de cette journée pour acheter des produits d’agro-fourniture à des conditions intéressantes, notamment l’huile en vrac, des pièces d’usure, du liquide de refroidissement… «Fidèle au poste, nous avons vendus cinq à six tonnes d’huile sur la matinée», explique le commercial. «L’idée est d’avoir un camion sur place pour faire économiser au client la livraison.»

Des communes sur le broyeur de branches

Des démonstrations du broyeur de branches ont également rythmé cette journée. Acheté il y a peine un mois, ce broyeur à moteur auxiliaire, prénommé «XYLOCHIP 200T», accepte des branches jusqu’à 20 cm de diamètre. Idéal donc pour les paysagistes, loueurs, particuliers… «Il existe 19 versions différentes de ce modèle selon la motorisation, le tapis d’alimentation, le châssis routier…», précise le revendeur avant de compléter: «Beaucoup de communes adhèrent à ce projet, suite à l’interdiction de brûler les végétaux.»

myCuma Planning et Travaux

Autre temps fort de cette édition: la présentation du logiciel myCuma planning et travaux. Mis en place au sein de la cuma depuis mi- juin, ce nouveau service offre plusieurs fonctionnalités, réparties en trois modules: réservation de matériels (anciennement cumagenda), saisie des bons de travaux et des temps de salariés de cuma. «C’est un gain de temps, d’argent et une optimisation du matériel et de sa gestion», assure Pablo Zamora de la SAS Cuma Services. «L’objectif est d’optimiser l’utilisation du matériel et de faciliter le travail des responsables en permettant à chaque adhérent d’accéder aux plannings des matériels pour faire ses demandes de réservation, saisir ses bons de travaux, et saisir ses temps.»

La liste des différentes fonctionnalités est large: réservation des matériels pour soi ou pour d’autres, validation des réservations, saisie post-réservation, du carnet d’entretien sur les matériels utilisés, des pièces d’atelier, validation des saisies vers cumanet, statistiques des réservations effectuées, visualisation des carnets d’entretien des matériels… Un module ouvre aussi la possibilité pour les salariés de saisir le temps de travail, facturable ou non facturable à l’adhérent. L’intervenant a conclu en rappelant la possibilité de faire «deux mois d’essais pour tester cette solution avec les données de sa cuma».

A lire aussi à propos de la cuma Vallée du Loir:

Démo et promo sur les prix 

Flot de participants en 2018

Anthony Chambrin, Frcuma Centre Val de Loire
Publicité
Simple Share Buttons