ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Le choix d’un andaineur à tapis frontal

Partager sur

Le choix d’un andaineur à tapis frontal

La force de l'andaineur SIP de 3 mètres: obtenir un fourrage de meilleure qualité.

En Isère, trois adhérents de la cuma de Thodure ont opté pour un andaineur à tapis frontal de marque Sip. Un investissement qui trouve sa place pour répondre à des besoins particuliers.

La décision d’investir dans un andaineur à tapis vient de deux adhérents éleveurs laitiers et d’un troisième produisant de la luzerne et désireux d’avoir un matériel respectant l’intégrité du feuillage.

«Pour l’ensilage, nous voulions des fourrages plus secs. On s’est rendu compte qu’avec les combinés de fauche de la cuma qui regroupent les andains, la matière sèche n’évoluait pas avant le passage de l’ensileuse. De plus, en utilisant les andaineurs à rotors de la cuma on avait tendance à ramener un peu de terre. Nous sommes en transformation lait cru et nous voulons au maximum éviter les contaminations, indique Hervé Collombat, président de la cuma. L’andaineur à tapis est aussi une demande de la part de l’entreprise qui réalise l’ensilage. C’est une sécurité pour eux afin d’éviter de manger des pierres.»

Andaineur à tapis frontal Sip: 19.800€ d’investissement pour 160ha

Avec 160ha engagés, «il aurait été difficile d’arriver à amortir un andaineur traîné de grande largeur». C’est la raison pour laquelle le choix s’est porté sur un andaineur frontal de 3m de large de marque Sip.

«Un avantage avec cet andaineur, comme maintenant nous sommes passés à la fauche à plat, est que nous ne roulons pas sur le fourrage», explique Hervé Collombat. Pour l’organisation, chaque adhérent utilise son tracteur ou peut utiliser le tracteur de la cuma quand il est disponible.

Le débit de chantier est d’environ 4ha/h avec une vitesse d’avancement entre 15 et 20km/h suivant la configuration des parcelles. Pour le tarif, l’andaineur est facturé 14€/ha. Avec le tracteur de la cuma il faut rajouter 18€/h sans compter le GNR ce qui revient à 4,50€/ha.

cout andaineur a tapis frontal sip

Coût de l’andaineur à tapis frontal Sip à la cuma de Thodure.

Avoir l’œil sur les réglages

Cet andaineur frontal dispose d’un pick-up de petit diamètre secondé par un ameneur rotatif. Le pick-up articulé couplé à une suspension hydropneumatique permet un bon suivi du terrain. Pourtant cet andaineur nécessite un certain coup de main pour effectuer un travail de qualité.

Le président de la cuma explique: «Nous n’avons pas eu de mise en route avec le constructeur. Juste via le concessionnaire et c’était le premier qu’il vendait. Nous avons dû seul nous faire la main sur l’outil. Pour l’ensilage ou le foin, il faut trouver la bonne vitesse d’avancement ainsi que la bonne vitesse du tapis et du pick-up pour éviter de faire des tas.»

Des difficultés au début aussi dans les pentes. «Dans les montées, avec des fourrages difficiles comme du trèfle, nous arrivions très facilement à réaliser de beaux andains homogènes. Par contre dans les descentes nous avons mis du temps pour arriver à ne pas faire de tas. À ce moment, quelques conseils auraient été les bienvenus.»

Au bout de deux ans d’utilisation, la maîtrise est là. La qualité est au rendez-vous pour les récoltes d’herbe destinées à l’ensilage ainsi que pour le foin.

Pour la luzerne le résultat est plus mitigé. «C’est vrai qu’avec l’andaineur à tapis on préserve beaucoup plus les feuilles. Mais en contrepartie on obtient un fourrage qui sèche un peu moins vite que s’il avait été travaillé avec un andaineur à rotors. La cause est que nous ne faisons que retourner l’andain et le centre n’est pas forcément mis au soleil.»

Une possibilité d’évolution

Pour le moment, la surface concernant l’andaineur à tapis reste stable à 160ha. «Si nous devions fortement augmenter cette surface nous aurions la possibilité d’investir dans un andaineur à tapis traîné latéral pour réaliser de gros chantiers», avance Hervé Collombat. Pourtant un problème ferait alors surface.

Les tracteurs personnels des adhérents font entre 100 et 120ch et seraient insuffisants en puissance pour une telle largeur de travail. «Nous devrions utiliser le tracteur de la cuma qui dispose de 150ch. Le souci est que lors des ensilages il est occupé pour les semis de printemps.»


Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X. Six andaineurs sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid. Les voici :

Fellas Juras 801: prix d’achat et coût de détention
Krone Swadro TC 760: prix d’achat et coût de détention
Claas Liner 2700: prix d’achat et coût de détention
Kuhn GA 7501+: prix d’achat et coût de détention
Pöttinger TOP 762 C: prix d’achat et coût de détention
Vicon Andex 764: prix d’achat et coût de détention